Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Thierry Laurey avant Dijon : « Il n’y a pas à avoir de doutes »

Championnat

Le Paris FC connaîtra déjà tous les résultats de ses adversaires directs pour la montée au moment d’accueillir Dijon lundi soir (20h45) en clôture de la 32e journée de Ligue 2. Mais finalement qu’importe, puisque le club de la capitale sait qu’il faudra remporter le maximum de matchs pour espérer accéder à l’élite à la fin de la saison. Avant cette rencontre, l’entraîneur Thierry Laurey s’est exprimé en conférence de presse et récupère quelques armes offensives.

A lire aussi >> Ancien de Ligue 2 – Teddy Chevalier (Mouscron) fustige Gérard Lopez : « C’est un lâche »

« Migouel Alfarela et Alimani Gory vont faire leur retour dans le groupe. On va faire le point dimanche avec Morgan Guilavogui car on ne veut pas précipiter les choses. On va retrouver a minima deux attaquants, et on aura plus de monde ensuite pour Rodez.  J’espère que contre Dijon on saura faire ce qu’il faut pour nous remettre dans la course. Il n’y a pas à avoir de doutes. Le match contre Toulouse était cohérent, on a su revenir contre Pau après avoir encaissé un but évitable. Ce n’est pas notre meilleure période, c’est clair. Par la quantité de l’effectif et par la répétition des matchs qui a entamé certains. Espérons que les blessures permettront à des joueurs de nous apporter un peu de fraîcheur et qu’on saura retrouver la forme avant toutes ces blessures. On connaît et on regarde de près les résultats. On fait toujours des théories, on se fait des films. Mais il faut parvenir à gagner ce type de match le lundi soir, comme Ajaccio l’a fait à Nancy (0-2). Il faut aller à l’essentiel. C’est l’exemple qu’on doit suivre. Être solide pour prendre l’avantage puis le conserver. C’est une anomalie de ne pas voir Dijon ou Caen à la lutte pour le Top 5. Ils ont retrouvé une certaine cohérence et ils sont performants ces derniers temps. Mais il nous reste 7 matchs, on n’a pas trop le choix, on doit faire le maximum pour être devant. Dijon est une équipe qui a pas mal de gabarits. C’est solide. Il faudra se méfier sur les coups de pied arrêtés. Si on se rappelle à l’aller, on avait beaucoup subi en seconde période et on était passé par un trou de souris. C’est une équipe bien organisée, avec des joueurs d’expérience et qui sera difficile à manœuvrer. Nous, on doit aller de l’avant et mettre le même état d’esprit qu’à Toulouse en étant plus habiles avec le ballon pour marquer et prendre les trois points. »

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications