Téléchargez notre application Ligue 2

Dunkerque – La trêve, le cas Salama, le maintien… les mots de Romain Revelli avant Caen

Championnat

Relégable, Dunkerque doit négocier un déplacement à Caen ce samedi (19h) dans le cadre de la 31e journée de Ligue 2. Avant ce rendez-vous, l’entraîneur Romain Revelli a fait le tour de plusieurs sujets en conférence de presse.

A lire aussi >> Ligue 2 – Classement des attaques : Toulouse loin devant, Dunkerque et Grenoble peinent à marquer

« J’aurais aimé travailler un peu plus pendant la trêve internationale mais on avait fait 11 matchs en deux mois pile. Je pense qu’on avait besoin de récupérer, de faire revenir des joueurs. De ce point de vue là, je suis satisfait. J’aurais aimé qu’on ait un peu plus de points. On en a 30, on s’est remis un peu loin sur la grille de départ mais à un moment on n’y était plus du tout. Pensons à mettre de la lucidité dans nos matchs, donnons-nous les moyens de jouer ce maintien. Amine Salama ? Il a digéré ces histoires contractuelles. Je n’ai aucun problème avec le joueur, c’est un bon garçon. Si j’ai besoin de lui et que lui a envie d’aider l’équipe, on est revenu à la norme dans ce qui est sportif. Personne ne va m’interdire de le faire jouer ou pas. Caen ? C’est un bon effectif avec un coach d’expérience. Ils ont su faire le dos rond à un moment. Il y a eu une forme de patience, ils ont mis un nouveau système en place et avec leur expérience, ils ont retrouvé leur place et leur dynamique. Mais ils ont aussi des faiblesses, il ne faut pas s’en faire un monde, on a des qualités. Notre mauvaise dynamique à l’extérieur ? Le passé, c’est le passé. Le sprint final est totalement différent à conditions qu’on y mette les actes, dans le combat etc. Après, il y a des choses tactiques mais je n’ai pas envie de les dévoiler en conférence de presse. On a travaillé cela pendant la trêve, on a analysé les choses. Mais il faut basculer. Il reste huit matchs et on fera les comptes à la fin. J’ai confiance au maintien par rapport à nos qualités. Mais ce sera un combat de boxe, il ne faut pas tomber les derniers. »

Crédit photo : Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications