Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Rapidement mené, Bastia renverse un Havre qui s’y croyait peut-être trop…

Championnat

On craignait une soirée sans but, ou très peu, ce lundi entre Le Havre et Bastia (24e journée de Ligue 2). Ce fut tout l’inverse. L’ennui ne fut jamais au rendez-vous, surtout pas dans une première période à rebondissements !

Le classement

L’avertissement avait été donné relativement tôt. Sur son aile droite, Cornette débordait avait de centrer en retrait pour Boura. Le latéral gauche, en bout de course, ne parvenait pas à reprendre correctement le cuir pour le pousser dans le but vide (6e). Déjà, le bloc bastiais laissait apparaître des failles. Les deux suivantes allaient leur être fatales. Abline se faisait d’abord faucher par Placide trop court dans sa sortie. Le penalty était transformé par Abdelli (1-0, 9e). Puis, au quart d’heure de jeu, un nouveau contre avait raison des Insulaires. Dans la surface, Cornette était plus vif que Palun, et tombait au contact de l’ex-Guingampais. Abline ne se faisait pas prier pour ajuster Placide et mettre Les Normands sur de bons rails (2-0, 16e). Le HAC voyait sa première victoire à domicile depuis octobre se dessiner.

Ce dessin est pourtant resté à l’état de brouillon ! Car ce début de match virait au sensationnel. Bastia avait conservé tous ses esprits, et ses espoirs de venir semer le doute dans les rangs adverses. Pour cela, quoi de mieux qu’un but lointain venu d’ailleurs de Vincent pour relancer la partie ? Le milieu nettoyait la lucarne de Fofana d’une frappe limpide (2-1, 24e). Ceux qui avaient préféré s’intéresser au ballon rond plutôt qu’à leur moitié ne pouvaient rêver meilleure Saint-Valentin ! Le match, alerte, offrait de solides espoirs d’un quatrième but, voire d’un cinquième ! Il ne fallait pas attendre la demi-heure de jeu pour voir Schur propulser, de la tête, le cuir dans le but d’un Fofana impuissant, sur les talons (2-2, 30e) ! Le stade Océane était abattu, sonné. Les équipiers de Santelli revenaient de l’enfer ! Ceux de Mayembo s’y enfonçaient.

Le Havre sans solution

Les Ciel et Marine voyaient le doute les envahir. Les échanges spontanés laissaient place aux approximations, nombreuses, et erreurs techniques. La pause arrivait au bon moment pour remettre de l’ordre au milieu de ce grand, et beau, bazar ! Mais, malgré leur bonne volonté, les hommes de Paul Le Guen affichaient, encore, de trop nombreuses carences techniques et une incapacité à hausser le rythme. Les brèches étaient toujours réelles dans un bloc havrais désorganisé. Et sur une nouvelle offensive de Santelli, côté gauche, un corner gagné par le SCB voyait Magri, au second poteau, reprendre victorieusement de la tête (2-3, 56e). Le promu venait de renverser un HAC bien trop tendre et passif.

Le réveil du club doyen allait-il passer par le banc ? Les expérimentés Thiaré, Lekhal, Fontaine et Bonnet faisaient leur entrée. Le HAC, par la force des choses, s’installait plus régulièrement, mais pas intensément, dans la moitié de terrain adverse. Et, sauf à de rares exceptions (Abline, 71e, Bonnet, 85e), les situations d’égaliser se faisaient rares. Bastia avait décidé de fermer son coffre à double-tour, marquer le 4e en fin de rencontre par Robic (2-4, 90e+5) et rentrer, sur l’Île de Beauté, avec les 3 points d’un succès ô combien précieux dans la course au maintien. Car, après 2 tiers de saison, le club corse est 15e avec 4 longueurs d’avance sur le barragiste. A l’opposé, Le Havre perd encore du terrain sur le top 5 (6e à 4 points). La faute, essentiellement, à ces 6 matchs de suite sans victoire à domicile…

La feuille de match

Ligue 2 – 24e journée – Stade Océane

Le Havre-Bastia : 2-4 (2-2)

Buts : Abdelli s.p (9e), Abline s.p (16e) pour Le Havre ; Vincent (24e), Schur (30e), Magri (56e), Robic (90e+5) pour Bastia.

Avertissements : Touré (70e) pour Le Havre ; Placide (8e), Sainati (62e), Roncaglia, 89e) pour Bastia.

Le Havre : Fofana (4) – Touré (4) (Fontaine, 72e), Gibaud (4), Mayembo (5) – Boura (4), Abdelli (5), Richardson (4) (Lekhal, 60e), Baldé (5) (Ibnou Ba, 82e) – Alioui (3) (Thiaré, 60e), Cornette (5) (Bonnet, 60e), Abline (6)

Le banc : Gorgelin, Sangante.

Bastia : Placide (4) – Sainati (5), Guidi (6), Palun (4) – Schur (5) (Kaïboue, 75e), Ducrocq (5) (Roncaglia, 66e), Vincent (7), Boyer (5), Salles-Lamonge (5) (Taoui, 66e) – Magri (6) (Robic, 65e), Santelli (6) (Ben Saada, 90e+3).

Le banc : Boucher, Coulibaly. 

© Photo Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications