Téléchargez notre application Ligue 2

Bastia – Régis Brouard : « Si on ne s’engage pas entièrement, c’est qu’on n’a rien compris »

Championnat

Le coach du SC Bastia a tenu à prévenir ses joueurs qu’il ne tolérerait pas un nouveau relâchement comme contre Nancy ! En effet, les circonstances sont similaires cette semaine : après avoir vaincu une équipe de Ligue 1 en Coupe de France, les voici opposés à une formation à leur portée en Ligue 2. Alors qu’on attend du monde à Furiani pour encourager les Bleus, Régis Brouard ne veut surtout pas laisser le Pau FC s’en sortir avec le moindre point.

A lire aussi >> Ligue 2 – Quatre joueurs suspendus, deux tribunes de Bastia prennent du sursis

« Harrison Manzala est blessé, on attend la confirmation mais cette déchirure pourrait être assez grave. Idriss Saadi a repris la course, c’est de bonne augure. Kaiboue, Palun et Ducrocq sont de nouveau à ma disposition. Thomas Vincensini a repris le travail technique dans les buts. »

« Les joueurs sont focalisés sur le match de demain, je n’ai pas l’impression qu’ils aient la tête au match de jeudi en Coupe de France (à Nantes, ndlr.). On est pratiquement dix équipes qui se tiennent en un point. Chaque point est important, ça va se jouer à peu de choses. On ne peut pas se permettre de gâcher des munitions quand on a la possibilité d’en gagner, comme quand on a pris ce but à Nancy en fin de match. »

« Frank Magri a beaucoup travaillé, j’ai trouvé qu’il a fait une entrée très intéressante à Reims. Il nous a amené de la profondeur, des solutions dans le jeu, il sait garder le ballon dans les espaces réduits… Il a cette faculté a souvent cadrer ses frappes. Il peut y avoir un attelage intéressant avec Santelli, on les a mis ensemble car j’avais besoin de les voir à l’entraînement. Il y a des automatismes à créer mais je ne suis pas trop inquiet. »

« Faire tout ce qu’on peut faire dans le contenu de nos matchs, contre Toulouse ou Reims, et ne pas pouvoir le rééditer contre d’autres types d’adversaires, j’aurais du mal à le comprendre. Le match de Nancy c’était un avertissement, je ne vous cache pas que ça m’a agacé. Il faut se mobiliser, j’espère qu’il y aura beaucoup de monde au stade. On ne peut pas décevoir. Si dans ce genre de match on ne s’engage pas entièrement, c’est qu’on n’a rien compris. Ils le savent très bien. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications