Téléchargez notre application Ligue 2

Les jauges, « c’est bien parti pour être prolongé », selon Olivier Delcourt (Dijon)

Championnat

Depuis ce week-end, les rencontres de Ligue 2 et de Ligue 1 ont lieu avec une jauge maximale de 5 000 spectateurs. En Ligue 2, de nombreux clubs s’en retrouvent pénalisés, à commencer par Dijon. A ce titre, le président bourguignon, Olivier Delcourt, aimerait voir la proportionnalité entrer rapidement en vigueur. D’autant que, selon lui, le système de jauge devrait durer au-delà du 24 janvier…

A lire aussi >> Officiel – Toulouse-Nancy (20e journée de Ligue 2) reportée !

« Je rencontre le Préfet à la fin de la semaine, on doit évoquer le sujet, mais c’est bien parti pour être prolongé. Ce serait logique, ce n’est pas pareil 5 000 à Dijon, à Pau, à l’OM ou à Paris. Quand on voit le match Lens-Rennes et tout le monde dans une seule tribune, ça me choque un peu. Nous, on avait ouvert tout le stade exprès, même si ça coûte, c’est pour avoir la distanciation. »

Source : France Bleu Bourgogne

© Photo Vincent Poyer/Icon Sport

Vos commentaires :

  1. Pourquoi vouloir négocier ? Nous n’étions que 2491. Les p’tits fours de la Caisse d’Epargne ne sont intéressés que par la sustentation, donc rien à espérer de ce côté. Les Lingon’s veulent que les non abonnés soient autorisés mais ils sont tout juste une centaine et font moins de bruit qu’avant, donc rien à espérer de ce côté.
    Une seule solution pour atteindre 5000 et négocier plus : produire du jeu de qualité et gagner gagner en montrant de l’envie et du beau jeu : tous les abonnés seront ainsi de retour au stade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications