Téléchargez notre application Ligue 2

Dijon – Patrice Garande : « Quand je vois des jauges à 5000 dans les stades et que les gens sont les uns à côté des autres, je ne vois pas l’intérêt ! »

Championnat

A la veille de la reprise de la compétition, l’entraîneur de Dijon a fait le point sur les absents avant de rencontrer Nîmes en Ligue 2, à Gaston-Gérard. Patrice Garande s’étonne des mesures sanitaires et de leur application dans les stades de football. Le technicien cherche également la recette pour obtenir une première victoire en 2022, malgré les joueurs blessés, malades, suspendus ou partis à la CAN.

A lire aussi >> Ligue 2 – Cinq cas de Covid, des absences et une défense décimée à Dijon

« En tant qu’entraîneur, on a un protocole qu’on ne comprend pas trop. Quand je vois des jauges à 5000 dans les stades, et le match de Lens avec les 5000 dans une seule tribune, et que les gens sont les uns à côté des autres, je ne vois pas l’intérêt ! Dans ce cas là, il faut les répartir dans le stade, si on veut vraiment protéger les gens ! Il y a des choses qui me paraissent logiques, d’autres moins. Pourquoi dans les meetings politiques, il n’y a pas de jauge ? Il faut une certaine uniformité dans les décisions qui sont prises. »

« C’est compliqué pour faire une équipe, compliqué aussi pour l’entraînement… Nous prenons toutes nos précautions, les joueurs mettent les masques partout sauf sur le terrain. Je ne vois pas comment un seul club pourrait échapper à cela ! On n’a pas communiqué sur nos cas de Covid dans la presse, on a seulement prévenu la Ligue. Quand on est entraîneur, il faut s’adapter en permanence, c’est ce qu’on fait. Il y a aussi des cas dans mon staff. Le plus important, c’est que tout les gens touchés aillent bien. »

Un groupe bien bouleversé, au milieu et en défense

« Quand je fais mes compositions d’équipe, je pars de devant. Je sais déjà ce que je veux devant et au milieu, j’ai un problème au poste de récupérateur, où on n’a que Wilitty Younoussa, qui est plus pour moi un relayeur. En défense, il va falloir trouver des solutions. Ahmad Ngouyamsa a la possibilité de jouer central ou latéral, et même s’il n’y a jamais joué, il a tout ce qu’il faut pour faire un milieu défensif de haut niveau. Il faut que j’attende demain matin pour voir si tous les joueurs disponibles aujourd’hui le sont aussi demain. C’est ça, la difficulté, mais toutes les autres équipes sont dans le même cas que nous. »

Crédit photo : Vincent Poyer/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications