Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Niort douche des Toulousains écœurés par Braat !

Championnat

Leader de Ligue 2, Toulouse avait l’opportunité de creuser l’écart sur ses poursuivants. Mais, en déplacement à Niort ce lundi soir (17e journée), les Toulousains ont trébuché. Plus par manque d’efficacité qu’autre chose, même si les Chamois ont répondu présent à tous les niveaux !

Le classement

Les deux équipes ont en premier lieu dû composer avec des conditions pour le moins humides. Un terrain gorgé d’eau, à la limite du praticable à certains endroits. Un traquenard pour le leader toulousain chez le 9e du championnat ? Cela y ressemblait. Mais les Roses ont d’abord rapidement mis à profit leur aisance technique, en investissant la moitié de camp de leurs hôtes. Desler (11e, 12e) ne parvenait pas à trouver la faille. Butant d’abord sur un très bon Braat, puis ne cadrant pas sa demi-volée. A la 22e, Onaiwu était tout proche de profiter une sortie aérienne trop courte du portier Niortais, mais n’était pas assez prompt à reprendre dans le but vide !

Niort subissait, ne parvenant que rarement à lancer Merdji ou Sissoko. Les Chamois ne rechignaient pourtant pas sur les efforts, mettant l’intensité nécessaire pour tenter de ne pas (trop) reculer. Devant, seul Zemzemi, de loin, mettait à contribution un Dupé vigilant (29e). Dans la foulée, le TFC reprenait sa réelle domination. Mais Braat brillait devant Skytta et Onaiwu (30e). L’ancien Nantais écoeurait la meilleure attaque de L2. Même la chance s’y mêlait, avec une transversale pulvérisée par Onaiwu (45e). Il était dit que les filets ne trembleraient pas avant la pause ! Un petit miracle, c’est vrai.

Toulouse puni 

Un véritable miracle après la pause, lorsque Sissoko, à l’issue d’un raid solitaire, venait transpercer Dupé (1-0, 50e). Les Chamois ouvrait la marque à la surprise générale. Le traquenard prenait forme pour les protégés de Philippe Montanier. Et comme Braat barrait encore la route à Skytta et aux Toulousains (56e)… Les Niortais, loin de se replier sur eux-mêmes, sortaient de plus en plus. La confiance aidant. Peu après l’heure de jeu, Zemzemi tentait sa chance avec un tir rasant au premier poteau. Tentative victorieuse (2-0, 62e). Le break était dans la poche, alors que Sissoko aurait déjà pu le convertir (60e).

Toulouse, toujours sans solution dans la surface, s’essayait alors de loin par l’intermédiaire de Ratao (76e). Essai fructueux (2-1). Le TFC retrouvait de l’espoir. Réel. Le dernier quart d’heure devenait irrespirable, mais le TFC pêchait, encore et toujours, dans la finition. De son côté, René-Gaillard appréciait. Il pouvait enfin se lever et saluer le succès courageux, plein d’abnégation, de ses protégés. De son côté, Toulouse reste leader, mais revient pour la première fois battu d’un déplacement cette saison…

La feuille de match

17e journée – Stade René Gaillard

Niort-Toulouse : 2-1 (0-0)

But : Sissoko (50e), Zemzemi (62e) pour Niort ; Ratao (76e) pour Toulouse.

Avertissements : Conte (81e) pour Niort ; Genreau (90e) pour Toulouse.

CNFC : Braat – Moutachy, Conte, Kilama, Yongwa – Cassubie (Benchama, 80e), Louiserre (c) – Boutobba (Renel, 80e), Zemzemi, Merdji (Vallier, 90e+1)– Sissoko.

Le banc : Louchet, Cissé, Doukansy, M’Bondo

TFC : Dupé – Sylla, Nicolaisen, Diakité, Desler – Dejaegere (Genreau, 66e), Spierings, Skytta (Begraoui, 66e) – Onaiwu (Ratao, 59e), Healey, Ngoumou.

Le banc : Pettersson, Costa, Diarra, Mvoue

© Romain PERROCHEAU FEP Panoramic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications