Téléchargez notre application Ligue 2

Dunkerque – Romain Revelli : « L’état d’esprit du groupe force la chance »

Championnat

Forte d’une très belle victoire contre le Havre AC, l’équipe de Romain Revelli a prouvé samedi dernier sa grande capacité d’adaptation pour venir à bout d’une équipe en forme. Le coach de l’USL Dunkerque parle sur le site officiel de l’USLD d’un match maîtrisé, conforme aux attentes et à ce qui avait été travaillé à l’entraînement. Avec désormais 4 victoires et un match nul lors des cinq dernières rencontres, les Maritimes pointent à la 13e place en Ligue 2.

A lire aussi >> Ligue 2 – Dunkerque leader sur les cinq dernières journées !

« On avait fait le choix d’un système approprié à cette équipe du Havre AC dans l’objectif de couper leur jeu direct, notamment en fermant l’intérieur. Le but était de les contenir le plus possible. Ensuite, nous voulions essayer d’avoir un point de fixation derrière leurs milieux défensifs afin de pouvoir prendre de la vitesse sur les côtés. Il fallait donc trouver un bon équilibre entre bien défendre et bien attaquer. Offensivement, l’objectif était vraiment de déformer complètement cette organisation, pour laisser nos milieux défensifs jouer sur leurs points forts, à savoir des passes qui cassent les lignes. Bilal Brahimi, lui, avait la mission de jouer dans l’interligne afin de lancer nos attaquants. La défense à quatre, elle, nous a permis de compter sur nos deux latéraux afin de fermer les côtés. Plus tard, on a voulu renforcer la pression sur les côtés en fermant le plus haut possible les couloirs avec les entrées de Marco Majouga et de Mohamed Ouadah. Je voulais vraiment qu’ils pressent rapidement sur les côtés, qu’ils couvrent dans le dos nos latéraux et qu’ils mettent beaucoup de vitesse dans les contres pour marquer le deuxième but, ce que nous avons été proches de faire puisque les deux sont parvenus à se procurer une occasion. »

Un retour à la normale logique ?

L’entraîneur était suspendu à l’occasion de cette rencontre, et a dû suivre le match depuis les gradins.

« C’est vrai que c’était très frustrant pour moi, car je suis vraiment acteur de la préparation des matches, chaque semaine. Mais, au final, j’ai essayé de prendre positivement le fait d’être dans la tribune. Je tiens, tout d’abord, à féliciter le travail de mon staff, car avec les oreillettes, ce n’est jamais évident de faire passer les consignes. Être en tribune permet donc de voir le déroulement d’une rencontre d’un œil différent, même si je trouve ça difficile de ne pas pouvoir transmettre mon adrénaline aux joueurs. »

Enfin, Romain Revelli préfère rester prudent en ce qui concerne l’excellent regain de forme de Dunkerque. Un nouveau souffle basé sur les principes appliqué depuis le début de la saison, selon lui.

« Nous tenons à rester humbles, parce qu’on voit que cela ne tient à rien. En début de saison, nous avons fait de bons matches mais, à l’image de Niort, de Sochaux ou de Nîmes, les poteaux étaient contre nous. Depuis les deux derniers matches, au contraire, ça nous sourit grâce à l’état d’esprit du groupe qui force la chance. Le match s’est déroulé comme on le souhaitait, face à une très grosse équipe, notamment dans la valeur individuelle des joueurs et dans son aspect chirurgical avec un plan de jeu assez direct.  Parfois, les planètes sont alignées et, ce samedi, le match s’est déroulé comme nous le souhaitions. »

Source : usldunkerque.com

Photo : Christophe Saidi / FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications