Téléchargez notre application Ligue 2

Dunkerque – Romain Revelli : « Il nous manquait un peu plus de se dépouiller les uns pour les autres »

Championnat

Sur une série de deux victoires consécutives, Dunkerque aimerait sortir de la zone de relégation à la faveur d’un court déplacement à Valenciennes ce samedi (19h) pour un derby du Nord dans le cadre de la 12e journée de Ligue 2. Avant cette rencontre, l’entraîneur Romain Revelli s’est exprimé en conférence de presse.

A lire aussi >> Ligue 2 – Pau et Dunkerque doivent patienter avant de connaître d’éventuelles sanctions de la LFP

« Les résultats ont fini par tourner. Les petits détails ont basculé en notre sens à force de s’améliorer et de ne pas lâcher. On ne faisait pas nos fiers à la mi-temps contre Bastia (2-0), et à Pau (2-1) on évoluait à 10. Le plus important dans ces victoires, ça a été l’esprit de l’équipe. Il nous manquait un peu plus de se dépouiller les uns pour les autres, de se faire marquer des buts, d’être plus collectifs, de plus se révolter. Contre Toulouse (0-2), j’ai vu des joueurs prendre la parole, certains qui ne parlaient pas d’habitude. Certains garçons ont eu une prise de conscience. Il n’y a pas de hasard, c’est là où on a été récompensés. Le vestiaire était bon, mais il nous manquait cela dans nos matchs. Les joueurs sont plus libérés, ils ont eu le couteau sous la gorge à un moment, moi aussi même si ça fait partie du métier. On avait trois points en neuf matchs. On n’est pas encore sorti mais on a 9 points en 11 matchs maintenant, on rattrape un peu. A un moment les joueurs en ont eu marre de perdre et ils ont su faire tourner les matchs collectivement. Au-delà du derby à venir, les points sont importants. Il faut faire le match, ne pas être trop pris par l’enjeu. On va jouer une très bonne équipe de Valenciennes qui revient à sa place. On sent un esprit d’équipe chez eux quand on les voit jouer. On va tout faire pour bien les contenir, je pense qu’on peut avoir quelques situations pour les mettre en danger. Cela restera un match particulier. C’est un peu comme un combat de boxe, ça parle avant mais c’est sur le terrain qu’on verra la réalité. Pour faire un résultat là-bas, j’aurais besoin de joueurs héroïques sur le terrain, montrer des valeurs, c’est un message que je veux faire passer. »

Crédits photo : Christophe Saidi / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications