Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – VA, ça ne va pas…

Championnat

Contre QRM (1-2), Valenciennes vient de vivre un nouveau mauvais moment à domicile. La troisième défaite d’affilée à domicile, cinglante, cruelle, comme les précédentes. Dans ce début de saison de Ligue 2, avec un effectif encore intéressant mais absolument pas renouvelé malgré quelques départs, le VAFC n’y arrive pas. Aux avancées succèdent les pas de reculs, plus grands, plus importants, et l’écart avec les équipes de tête n’en finit plus de se creuser. Alors même que le club du Hainaut visait le top 5, comme le clamait son président Eddy Zdziech… Qui réfléchit à la possibilité de se séparer d’Olivier Guégan, l’entraîneur en chef. Mais alors, comment expliquer que la meilleure défense du championnat il y a deux ans, avec le même coach, et un certain nombre de joueurs déjà présents, soit cabossée comme cela en 2021 ? Plusieurs raisons expliquent cette déliquescence. Décidément, quand ça ne veut pas, ça ne va pas, à VA.

A lire aussi >>Valenciennes – Pascal Dupraz dans le viseur pour remplacer Olivier Guégan ?

Un mercato paradoxal…

Si Valenciennes a bien enregistré des renforts, intéressants, avec par exemple Yatabaré, Ayité, Lecoeuche, Debuchy, ou le gardien Allagbé, que des joueurs d’expérience, paradoxalement les Nordistes semblent avoir perdu au change au regard des résultats. Sur le papier, l’équipe reste impressionnante, avec une arrière-garde solide (Debuchy – Doukouré ou Ntim, Spano Rahou, Cuffaut – Lecoeuche), mais la sauce ne prend pas. Ainsi, meilleure défense il y a deux ans (20 buts encaissés seulement !), Olivier Guégan ne peut que constater les déséquilibres et les failles derrière cette saison. Fou, quand on y pense et qu’on regarde le matos à disposition. Le problème vient peut-être en partie du fait que Jérôme Prior, brouillé avec le club, n’a pas vraiment été remplacé dans les cages. En effet, sa présence rassurait, comme ses parades et son niveau de jeu faisaient gagner des points. Devant, Gaëtan Robail a été prêté à nouveau, mais c’est plusieurs mois en arrière qu’il faut regarder pour trouver une autre raison des mauvais résultats.

Le tableau complet du mercato de VA :

…Avec des départs importants 

En avril, le départ du détonateur Kevin Cabral a beaucoup pesé. L’ailier réalisait une saison magnifique, avec 7 buts et 4 passes décisives en 29 rencontres, et son départ n’a pas été pallié. Surtout, c’est son profil qui manque aujourd’hui. Créativité, vitesse et technique étaient au menu avec le jeune joueur, et même si Robail comme Guillaume sont bons, on sent qu’il manque quelqu’un pour débloquer certaines situations. De plus, il nécessaire de se pencher sur le milieu de terrain pour ressortir un autre départ majeur. Celui de Jaba Kankava, régulateur et numéro 6 important dans l’équilibre de l’équipe du Hainaut. Là encore, les hommes qui composent le secteur de jeu ne sont pourtant pas des peintres (Masson, Diliberto, d’Almeida). Pourtant, si des éléments comme Masson apportent offensivement, ça tourne moins bien cette année. L’absence du Géorgien peut jouer. Heureusement, le duo Robail-Guillaume produit des statistiques intéressantes (2 buts et 1 passe chacun), mais à côté, il y a des manques… Des lacunes qui ont l’air mentales (nervosité, manque de réalisme…). Rajoutez à ça le manque de chance (blessure de Boutoutaou), et le tableau bascule insidieusement vers le négatif.

Guillaume, parfois trop esseulé (Photo FEP / Panoramic / Imago).

Guégan a t-il toujours l’allant ? 

Il apparaît que l’entraîneur du VAFC a désormais trois matchs pour relancer la machine. Tout reste possible pour Valenciennes, qui a les capacités pour rebondir. Mais dans un climat jamais évident (tensions entre la direction de M.Zdziech et les supporters, la mairie), Olivier Guégan, dans le Nord depuis 2019, semble voir son temps se réduire. Le pire, c’est que la situation glisse petit à petit vers le négatif, sans que quelqu’un puisse empêcher le déclin. La crise n’est pas déclarée, mais la direction songe déjà à changer de coach, et Pascal Dupraz pourrait être le nouvel homme fort du projet. Des contacts auraient même été noués, selon La Voix du Nord. Aujourd’hui, Valenciennes est 17e de Ligue 2. Et VA a déjà perdu trois fois à domicile (Nîmes 0-3, Rodez 1-4, QRM 1-2), en craquant à chaque fois, même si les circonstances ne sont pas les mêmes. Alors bien sûr, la saison est encore longue, et un redressement n’est pas impossible. Mais il faut faire vite, si le club veut garder une certaine ambition.

Photo FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications