Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Thierry Laurey évoque les absences de Demarconnay et Gakpa, et parle mercato

Championnat

Privé de match à Ajaccio lors de la 5e journée (match reporté au mardi 14 septembre), le Paris FC retrouve la Ligue 2 avec un déplacement sur la pelouse de QRM ce samedi (19h) dans le cadre de la J6. Avant cette rencontre, l’entraîneur Thierry Laurey a évoqué différents sujets en conférence de presse, dont les absences de deux joueurs cadre du groupe, et le mercato qui va bientôt toucher à sa fin.

A lire aussi >> Paris FC – Gaëtan Laura, « c’est un peu le Lukaku de notre Ligue 2 » pour un coach adverse

« La crainte d’un manque de rythme ? Non, je ne pense pas. Les garçons sont suffisamment concentrés depuis le début pour ne pas être inquiets à ce niveau-là. Il faut faire attention à la mise en route, mais au bout de 10-15 minutes on aura retrouvé le rythme qu’il faut. J’ai été voir QRM jouer contre Dijon (2-1), leur victoire est totalement logique sur le match. Au moment où on pensait que le DFCO pouvait inverser la tendance, Quevilly-Rouen a réussi à s’imposer. L’organisation est bien huilée pour des garçons qui n’étaient pas forcément tous ensemble la saison passée. Ils sont sur 2 défaites mais c’est l’enchaînement des matchs qui leur a posé problème. Là, ils ont eu une semaine pour récupérer. On se méfie de cette équipe, ce sera leur premier match à la maison, ils vont vouloir bien faire. Un match n’est jamais joué à l’avance. Chez nous, Vincent Demarconnay sera absent, c’est prévu depuis longtemps. Ce n’est pas le problème, on savait qu’on devrait faire avec. Vincent va se marier, c’est important dans notre vie. Marvin Gakpa s’est blessé et sera aussi forfait. Le mercato ? On n’a pas forcément de demandes, on est prêt à saisir des opportunités. On a eu des blessures, notamment derrière. Si on peut avoir un peu de bouteille derrière… Il faut faire avec. Les dirigeants sont raccords là-dessus, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’on aura quelqu’un. »

Crédit photo : Christophe Saidi/Panoramic/Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications