Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les premiers mots de Patrice Garande en tant que nouveau coach de Dijon

Championnat

Patrice Garande était en conférence de presse d’intronisation, pour son nouveau club de Dijon ! L’ex-entraîneur de Toulouse arrive pour relancer le DFCO, auteur d’un début de saison de Ligue 2 compliqué… Et le coach à la casquette ne vise pas d’autre chose, dans un premier temps, que le match contre Pau. Premier objectif, avant de commencer la remontée… Jusqu’où ? Le technicien n’a pas encore donné de but final, en accord avec son président Olivier Delcourt.

A lire aussi >>Ligue 2 – Officiel : Patrice Garande est le nouvel entraîneur de Dijon !

« J’ai vu des matchs de Dijon, j’ai analysé un petit peu ce que je pouvais analyser. Après le plus important c’est d’y aller par phases. Ce qui m’a intéressé dans ma venue ici, dans ma rencontre avec le président, c’est le challenge, et aussi le fait que je considère que  Dijon est un bon club, avec un potentiel important, qui doit gérer une descente. J’ai l’expérience de Toulouse l’année dernière, j’ai vécu ça aussi avec Caen. Il faut faire le deuil de la descente, pour se projeter vers de nouveaux objectifs. L’objectif principal il est là. Relancer une dynamique, pour permettre de nouveau à Dijon de gagner à nouveau des matchs, sans fixer d’objectifs.

Pau, premier objectif… Celui de la montée, c’est niet pour l’instant !

On est quand même dans une urgence d’un match. Le match de Pau. La priorité c’est de le préparer. Après il y aura une trêve internationale. Je considère qu’il y a un effectif de qualité, et qu’il y a de quoi faire. J’aime la verticalité, quand on joue haut, qu’il y a des centres, qu’on va vers l’avant. Mais là l’objectif c’est de faire de Dijon une équipe qui joue ce football quel que soit l’adversaire. La première semaine on a un match à préparer, on sera déjà dans la préparation du match. Je n’aurai pas le temps de voir les joueurs individuellement. L’urgence c’est le match de Pau. Derrière, il y a 14 jours.

On avait deux points après la 4e journée avec Toulouse la saison dernière. N’attendez pas de moi que vous dise “oui on va jouer la montée, oui on va rattraper tout le monde”, je n’en sais rien. C’est encore beaucoup trop tôt pour le dire. Il faut mettre en place les choses sereinement, tranquillement. C’est trop tôt pour dire quelle place on va jouer. La seule chose que je peux vous dire, c’est que ce groupe cette équipe a un potentiel pour être là-haut. Après il y a des équipes qui sont meilleures que nous. Quatre-cinq équipes qui sont au-dessus. Mais en foot ce n’est pas tout le temps celui au-dessus qui gagne. »

Photo @ FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications