Téléchargez notre application Ligue 2

Droits TV – Vincent Labrune : « Il faudrait être fou pour refuser Amazon, laisser passer ce train »

Actualités

Dans une longue interview accordée à L’Equipe, le patron de la LFP Vincent Labrune est revenu sur le choix d’Amazon comme diffuseur de la Ligue 2 et Ligue 1. Au détriment de Canal, entité mythique mais qui proposait un moindre montant… Ainsi, le dirigeant évoque l’option retenue en visant le long terme, la situation financière. Et le fait de laisser la chaîne au Plus de côté !

A lire aussi >>Ligue 2 – Et si BeIN Sports rendait aussi ses droits pour diffuser la L2 ?

« Canal + et beIN avaient objectivement un atout majeur : la visibilité de notre produit à court terme. Mais, à la LFP, notre job ce n’est pas de gérer le quotidien de façon minimaliste et conservatrice. Notre boulot c’est de préparer le futur à travers des réformes ambitieuses sur le moyen terme. Dans cette logique-là, Amazon est le choix de la raison. Il faut arrêter de dire qu’Amazon est invisible. De notre point de vue, c’est tout le contraire. On se projette sur 2025-2030. Amazon, ce n’est pas un acteur qui n’existe pas, ce n’est pas Téléfoot qui part de zéro. C’est un outil qui est reçu par 10 millions de foyers en France, le double des foyers abonnés à Canal +.  

« Le football aujourd’hui, c’est la sidérurgie il y a quarante ans »

Dans la situation où se trouvent les clubs, il était difficile d’expliquer que 60 millions garantis de plus par an, c’était moins bien que 78 millions hypothétiques, comme le proposait Canal +. Il faut comprendre le traumatisme vécu par les clubs avec l’affaire Mediapro. Il faudrait être fou pour refuser Amazon, laisser passer ce train, et prendre le risque qu’il ne revienne pas la prochaine fois. Pour Canal, il manquait 60 millions ! Le football aujourd’hui, c’est la sidérurgie il y a quarante ans. On est exsangues financièrement, tout le monde le sait. 60 millions d’euros d’écart, soit 180 millions sur trois ans, pour des clubs qui ne savent même pas comment ils vont finir l’exercice, c’est beaucoup d’argent. »

Crédits photo : Anthony Bibard / FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications