Téléchargez notre application Ligue 2

Sochaux – Samuel Laurent : « Jamais je ne cèderai au chantage »

Championnat

Ce mardi, lors de la reprise de l’entraînement du FC Sochaux-MontbéliardBryan Lasme manquait à l’appel. Non, le joueur n’est ni blessé ni souffrant. A un an de la fin de son contrat, il a refusé de s’entraîner, désirant être transféré. Joint ce mercredi matin, le directeur général exécutif sochalien, Samuel Laurent était remonté contre une attitude « scandaleuse » du joueur et de son agent.

A lire aussi >> Sochaux – Omar Daf agacé par le début de mercato

« Je suis surpris de voir cette information filtrer aussi vite. Mais j’espère que les choses se résoudront dès ce mercredi. En réalité, l’agent de Bryan Lasme a ordonné à ce dernier de ne pas se présenter à l’entraînement. C’est illégal contractuellement, et scandaleux d’un point de vue éthique. Nous reproche souvent, au FCSM, de faire partir nos talents. Je réfute cette accusation. Des joueurs sont simplement impossibles à retenir, comme Maxence Lacroix ou Alan Virginius. Toutefois, je veux conserver mes joueurs cadres et importants. Je savais que cela ne serait pas facile avec l’agent de Bryan Lasme, qui m’avait déjà annoncé qu’il ne serait pas à la reprise. Je trouve scandaleux qu’un agent puisse s’ingérer dans une relation contractuelle et dans la vie d’un club. »

« Le football ne peut pas devenir un marchandage à bestiaux »

« Je tiens à être extrêmement clair. Je ne cède pas au chantage. Hier (mardi, Ndlr), Omar Daf a parlé à Bryan, mais ce dernier n’est quand même pas venu à l’entraînement. J’espère qu’il comprendra que sa seule solution est de réaliser une bonne année avec nous. Le club lui a fait confiance, le fait jouer de plus en plus. C’est un joueur de talent, pour lequel l’agent nous propose un prix ridicule. Il est hors de question que le FCSM soit le dindon de la farce. Il est hors de question que l’on cède au chantage. Bryan est sous contrat, et les contrats veulent dire quelque chose. Sinon, nous n’en signons plus dans le football. J’espère que cela se terminera intelligemment. Il a fait des progrès d’année en année, et nous voulons qu’ils se concrétisent chez nous. Je sais que Transfermarkt affiche des prix qui valent ce qu’ils valent. Bryan est estimé à 1,8 M€. Je ne suis pas dans l’optique de le vendre. De plus, on m’en propose des sommes ridicules (500 000 euros, Ndlr). Le football ne peut pas devenir un marchandage à bestiaux dans lequel certains agents s’arrogent le droit de décider quel joueur va rester, quel joueur va jouer, et quel joueur va venir aux entraînements. »

Le FCSM risque donc de voir partir Lasme libre de tout contrat l’an prochain. Un risque qu’est prêt à prendre Samuel Laurent, qui parle d’un choix sportif.

« C’est un choix sportif. On reproche encore une fois toujours au club de laisser partir ses meilleurs joueurs. Mais en l’occurrence, ça n’est jamais la faute d’un club comme le FCSM, qui est un club de Ligue 2 qui produit des joueurs de niveau Ligue 1 ou Ligue des Champions dans son centre de formation. Ceux-là, on ne peut pas les garder. En revanche, il y a de très bons joueurs pour la Ligue 2, et qui nous aident. Nous ne pouvons les laisser partir pour une somme dérisoire. Il s’agit d’un pari sportif. Si on m’en propose 500 000 euros, excusez-moi… C’est assez ridicule. Concernant la prolongation, j’espère que l’on arrivera à s’entendre après le mercato.

En revanche, je n’admets pas cette attitude de ne pas honorer ses contrats. Les joueurs doivent gérer leur carrière et accepter les contrats signés. Jamais je ne cèderai au chantage ! S’il faut le garder jusqu’au dernier jour, il restera jusqu’au dernier jour. S’il ne veut pas venir à l’entraînement, je rencontrerai des avocats. Il est hors de question de céder au chantage. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications