Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Grenoble, Paris, Auxerre : l’épreuve par trois

Championnat

Petite devinette rapide pour commencer. Savez-vous quand le Grenoble Foot 38 n’a-t-il pas été classé dans le Top 5 de Ligue 2 pour la dernière fois cette saison ? Pas besoin d’ouvrir Google on vous donne la réponse tout de suite : c’était le 17 octobre dernier à l’issue de la 7e journée et d’une défaite à Amiens (1-0). Depuis, jamais le GF38 n’a quitté le quintet de tête, occupant même la place de leader à la trêve hivernale. Pourtant, les Isérois sont plus que jamais menacés de voir tous leurs efforts réduits à néant en cette fin de saison passionnante. Car derrière, Paris et Auxerre toquent à la porte des play-offs. Un match à trois haletant qu’on vous présente ci-dessous avec les forces et faiblesses actuelles dans chaque camp. Let’s go !

A lire aussi >> Droits TV – beIN Sports en pole pour diffuser de nouveau toute la Ligue 2 la saison prochaine ?

Grenoble – 4e – 61 pts (+15)

Calendrier : Déplacement à Auxerre et réception de Rodez

Le + : Une victoire samedi suffit pour assurer le Top 5

Mieux vaut-il être le chasseur ou le chassé ? Pour Grenoble, on a tendance à dire qu’il vaut mieux se trouver quatrième que sixième à deux journées de la fin. Pour être tranquille, la donne est simple pour les hommes de Philippe Hinschberger : gagner ! Un succès assurerait au minimum une place dans le Top 5 cette saison et repousserait définitivement l’AJA. Le GF38 doit donc se mettre en véritable mode “finale” ce samedi (20h) sur la pelouse de l’Abbé-Deschamps et n’a aucune question à se poser. Un match nul serait un moindre mal, mais laisserait l’AJA à portée de fusil avec une meilleure différence de buts. De quoi stresser comme jamais à la J38 avec un tel scénario.

Le – : Des difficultés contre les concurrents directs cette saison, surtout à l’extérieur

Si Clermont domine largement le classement entre membres du Top 6 avec 22 points récoltés cette saison face à des rivaux directs pour la montée, c’est l’inverse pour Grenoble qui n’a réussi qu’à empocher huit points dans ces confrontations avec les autres cadors de la division. Ce déplacement sur la pelouse d’Auxerre sera donc l’ultime chance pour les hommes de Philippe Hinschberger d’améliorer ce bilan et de se mettre à l’abri d’un retour de l’AJA. Pas évident au regard du bilan des Isérois à l’extérieur dans les chocs face au Big 6 : quatre défaites loin du Stade des Alpes : Clermont (3-0), Toulouse (2-0), Paris (2-0), Troyes (3-1) !

A lire aussi >> Ligue 2 – Le résumé vidéo de Grenoble-Clermont (1-2)

Paris – 5e – 60 pts (+13)

Calendrier : Déplacement à Ajaccio et réception de Chambly

Le + : Pouvoir regarder ses deux concurrents s’entretuer

Avec la confrontation directe à venir entre ses deux principaux concurrents, Paris peut réaliser une excellente opération en cas de victoire à Ajaccio. Si un déplacement en Corse n’est jamais évident, l’ACA termine la saison sans enjeu et ne sera donc pas non plus surmotivé. Méfiance tout de même pour les hommes de René Girard, qui ne tomberont pas sur une formation en roue libre pour autant. Le PFC doit donc gagner, et sera ensuite le premier supporter de Grenoble. L’idéal ? Un match nul entre l’AJA et le GF38 pour reprendre 2 points à ces deux équipes et valider sa présence dans le Top 5 à coup sûr, avec avantage sur la 4e place. Lors de la 38e journée, la réception de Chambly peut-être à double tranchant : soit le FCCO n’aura plus d’espoir de maintien, soit au contraire il jouera sa peau.

Le – : Ne pas relâcher les efforts

La victoire arrachée contre Toulouse dans les dernières minutes a complètement relancé le Paris FC (3-1) après une série de quatre matchs sans victoire qui lui avait valu de ressortir du Top 5 un court moment. Mais ce succès de prestige face aux Violets ne doit pas être le point d’orgue de cette fin de saison. Surtout, Paris doit éviter de retomber dans les travers aperçus à Guingamp où le club de la capitale n’avait pas été en mesure d’imposer son rythme au Roudourou (0-0). Un match qui n’avait d’ailleurs pas plu du tout au président Pierre Ferracci, qui avait exprimé sa colère après la rencontre. Attention, donc, à ne pas répéter la même erreur en déplacement à Ajaccio.

Auxerre – 6e – 58 pts (+20)

Calendrier : Réception de Grenoble et déplacement à Sochaux

Le + : La différence de buts

La philosophie de jeu offensive de l’AJA et ses quelques cartons cette saison (Niort 6-0 et 4-0, Chambly 4-0, Ajaccio 5-1…) lui permettent d’avoir une belle différence de buts de +20 après 36 journées. Un atout non négligeable quand les écarts sont encore aussi serrés. On l’a dit plus haut, Auxerre restera toujours en vie même avec encore trois points de retard à l’issue de ce match contre Grenoble. Mieux, l’AJA passerait devant le GF38 en cas de succès et tiendrait donc son destin en mains pour la dernière journée ! Un goal average également largement supérieur à Paris en cas d’égalité avec le club de la capitale dans ce match à trois.

Le – : Le calendrier le plus difficile

Avec Grenoble (4e) et Sochaux (7e) au menu, l’AJ Auxerre est l’équipe qui affronte les adversaires les mieux classés pour ses deux dernières journées. La réception du GF38 est un avantage comme un inconvénient avec la possibilité de lui repasser devant, ou au contraire de tout perdre sur ce match. Et si le FCSM ne peut plus viser les barrages, il ne faudra surtout pas compter sur Omar Daf et ses joueurs pour lâcher un match à Bonal dans une rencontre au goût toujours un peu particulier entre les Lionceaux et l’AJA. Tout le monde se souvient de cette 38e journée de L1 en 2010, et de ce doublé d’Hengbart dans le Doubs qui avait envoyé les Auxerrois sur le fil en Ligue des Champions. Autre époque, autre ambiance aujourd’hui en L2. Mais un match qui pourrait de nouveau s’avérer explosif si l’AJA peut encore espérer figurer dans le Top 5 avant la J38.

Crédit photo : FEP/Panoramic /Imago

Vos commentaires :

  1. Ce que j’aime dans vos évaluations, ce sont les + et les – car comme dit une personne de mon entourage, ce n’est pas avec une addition ou une soustraction que l’on gagne un match.
    En effet, il y a un facteur essentiel qui devrait entrer en ligne de compte dans vos hypothèses, ce sont les blessés et les suspendus . De plus, en sachant que dans l’éventualité d’une expulsion, n’importe quel joueur et il peut y en avoir au vu des enjeux lors de ces 2 dernières journées est automatiquement suspendu pour la journée suivante et voit donc sa saison terminée ( il y a même un Sochalien qui a fini sa saison) . Pour moi, ce sont des données à ne pas négliger.

    1. En effet mais pour le moment il n’y a pas de suspendus ni de grosses blessures survenues tout récemment pour ces équipes. On refera le point dans cette lutte pour la montée après la J37 avec effectivement à ce moment-là d’éventuelles suspensions ou blessures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications