Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Deux nuls : Paris FC-Troyes et M. Varela

Championnat

En ouverture de la 32e journée de Ligue 2, Paris accueillait Troyes ce samedi à Charléty. Deux buts ont été inscrits en première période. Un de chaque côté. Mais Bartolomeu Varela avait encore décidé de faire parler de lui. Après ses 3 rouges, le match n’a jamais retrouvé son allant…

A lire aussi >> Ligue 2 – Les paris de la 32e journée

Depuis plus d’une décennie, un homme agit en toute impunité. Il fait du rectangle vert sa scène. Il y récite un one-man-show qui ne plaît qu’à lui. Bartolomeu Varela enchaîne les piteuses prestations, mais ne semble jamais être remis en cause par ses supérieurs, ni se remettre en question. Il possède tout ce que l’on déteste chez un arbitre : l’absence de psychologie, le manque d’empathie et la précipitation. Cette certitude de savoir, à l’avance, qu’il va forcément avoir un impact sur une rencontre lasse. A Charléty, ce samedi après-midi, l’homme a fait sombrer, à lui seul, ce choc dans le chaos. En expulsant, à la 38e minute, Name pour le Paris FCTardieu et Batlles pour Troyes.

Un avant, et un après-Varela

A part Varela, pour qui l’on aimerait ne jamais accorder une ligne, ce duel entre prétendants à l’élite a idéalement démarré pour le Paris FC. A peine 3 minutes de jeu et Julien Lopez ouvrait la marque (1-0) après un contre que la tergiversation de Laura aurait pu faire capoter. Ce même Laura que l’on retrouvait souvent dévoreur d’espaces. Mambo, pendant une demi-heure, l’a souvent vu prendre le meilleur. Puis le défenseur aubois a cédé sa place à Mutombo sur blessure (35e). C’était avant le show Varela. Avant, aussi, l’égalisation du leader par l’intermédiaire de Saint-Louis (1-1, 36e). Ce dernier ne laissait pas passer une erreur de relance d’un PFC qui avait, pourtant, le match en main. Et qui aurait pu doubler la mise si Gallon (33e) n’avait pas fait rempart devant Caddy. 

La seconde période fut plus décousue, moins alerte et moins rythmée. Les deux formations ne parvenaient pas à prendre le dessus sur l’autre. Les joueurs se rendaient coup pour coup, et seul Saint-Louis faisait passer des frissons dans le dos de Demarconnay (63e). Le portier parisien repoussait ensuite comme il le pouvait une tentative d’un Bozok (64e) encore trop discret dans le onze de l’ESTAC. Gauthier Gallon répondait à son homologue en préservant le nul (84e) sur une tête de Diaby-Fadiga. Le nul devenait inévitable et ce partage des points était entériné au bout du temps additionnel. Il place le PFC provisoirement 4e (55 points) et assure à Troyes de rester leader à l’issue de la levée(62 points).

La feuille de match

Ligue 2 – 32e journée – Stade Charléty

Paris FC-Troyes : 1-1 (1-1)

Buts : Lopez (3e) pour Paris ; Saint-Louis (36e) pour Troyes.

Avertissements : Mutombo (43e) pour Troyes

Expulsions : Name (38e) pour le Paris FC ; Tardieu (38e) pour Troyes.

AJA : Demarconnay – Abdi, Bamba, Ndiaye, Hanin – Name, Mandouki – Lopez (Diakité, 57e), Gakpa (Nomenjanahary, 72e), Laura (Martin, 83e) – Caddy (Diaby-Fadiga, 72e).

Le banc : Desprez, Belaud, Boli.

ESTAC : Gallon – Mambo (Mutombo, 35e), Raveloson, Salmier – Tardieu, Kouamé, Dingomé(Chambost, 77e), Bozok (Azamoum, 64e) – Saint-Louis, Barthelmé (Gory, 65e), Touzghar (Suk, 77e).

Le banc : Rénot, Domingues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications