Téléchargez notre application Ligue 2

Ancien club de Ligue 2, Tours (N3) lance l’actionnariat populaire avec Luc Dayan

Championnat

La chute a été rapide et brutale pour le Tours FC. Relégué de Ligue 2 en 2018, le TFC a ensuite vécu un cauchemar, de nouveau été relégué de National la saison suivante. Et une sanction de la DNCG a conduit le club directement en National 3. Si Tours a terminé champion la saison dernière, il a encore été interdit d’accéder à l’étage supérieur. C’est donc toujours en N3 que l’ancien pensionnaire de L2 a démarré l’exercice 2020-2021, vite interrompu, puis stoppé définitivement, par le Covid-19.  Pour remettre ce club historique d’aplomb, Luc Dayan (ancien président de Lens notamment) a été appelé à la rescousse tandis que Jean-Luc Ettori a pris du recul et a laissé la président à Guillaume Barré.

A lire aussi >> Ancien de Ligue 2, le Tours FC interdit de monter en N2 par la DNCG

Ainsi, un plan d’actionnariat populaire a été activé grâce à la mise en place d’une SCIC, à l’image de ce qu’il s’est réalisé au SC Bastia quand la formation corse a, elle aussi, redémarré en N3.  « C’est une société comme une autre, mais vous avez au conseil d’administration des représentants de chaque famille d’actionnaires (entreprises, investisseurs, anciens joueurs, salariés, collectivités, supporteurs…), auxquels on présente très régulièrement la situation du club », explique Luc Dayan dans les colonnes de La Nouvelle République. Tours espère récolter un à deux millions d’euros avec cette opération, afin de refaire du TFC un club qui compte dans le paysage du foot français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications