Téléchargez notre application Ligue 2

Sochaux, avis de tempête hivernale

Championnat

Directeur général adjoint du FC Sochaux, Emmanuel Desplats va quitter son poste. Une annonce qui fait suite au départ à venir de Thomas Deniaud, le directeur sportif. Le club revient dans le flou !

Un an et demi de calme. Officiellement 9 mois tout pile. Le 27 avril 2020, Nenking devenait propriétaire du FC Sochaux. Moins d’un an après avoir sauvé le club de la relégation. D’une mort certaine. Le cataclysme évité de peu, le FCSM pouvait se reconstruire autour de ses hommes forts : Frankie Yau, président (discret) de la SASP Sochaux-Montbéliard, Samuel Laurent, directeur général exécutif, Emmanuel Desplats, directeur général adjoint depuis juin 2020, et Thomas Deniaud, directeur sportif.

Départs surprises

Mais voilà qu’en cette fin janvier, les 2 derniers nommés quittent le club. Desplats s’en va rejoindre Dijon, 18e de Ligue 1, en qualité de DG. Deniaud fait les frais d’un licenciement, qui lui sera notifié après un entretien préalable. La secousse est telle qu’elle ramène un épais brouillard au-dessus de Bonal. L’inquiétude est palpable dans l’entourage du club. A l’intérieur aussi. Il est vrai que le départ surprise d’Emmanuel Desplats surprend. De par son histoire avec le club doubiste (au club depuis 2000), l’ex-directeur administratif ne laissait personne indifférent.

Il était encore de ceux qui avaient connu un Sochaux européen, sous la houlette du président Plessis, avant de vivre le pire sous Wing Sang Li. Il avait su gravir les échelons, un à un. Au point de devenir le n°2 du club, derrière Samuel Laurent. Alors ce choix de rejoindre le DFCO en laisse plus d’un sans voix. « Il tenait le club », nous confie un proche du FCSM. Sochaux perd une figure devenue, au fil des années, emblématique. Un homme engagé dans la cause sochalienne, malgré les années difficiles traversées sous l’ère Ledus.

Quelle vision à court terme pour le FCSM ?

Desplats et Deniaud, chacun à leur niveau, avaient su participer au nouvel élan d’un FCSM il y a peu en constante déliquescence. Surtout, avec Samuel Laurent et les nouveaux actionnaires chinois, un projet sur trois ans se dessinait. Une assise financière émergeait. « Le club va très bien financièrement », assurait d’ailleurs Deniaud en décembre 2019. Même la crise économique actuelle ne semble pas avoir fait vaciller le navire sochalien, alors qu’il aurait sombré il y a trois ans. Ce projet dans sa globalité peut-il être remis en cause ? Quelles répercussions cela peut-il avoir sur le plan financier et sportif ? Quelle réorganisation à venir au sommet du FCSM ? Combien de temps Samuel Laurent tiendra-t-il seul la barque ? Ces nouvelles sont-elles les prémices d’autres encore plus inquiétantes ? Quelle est la position d’un président invisible dans les médias ? Des questions qui, rapidement, devront trouver des réponses pour permettre à Sochaux de s’éclaircir un horizon à nouveau bouché !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications