Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Troyes : Florian Tardieu et ses apôtres

Championnat

Dans des conditions difficiles en raison de la neige, Troyes a malgré tout conforté sa place de leader de Ligue 2 devant Sochaux (2-1) samedi en ouverture de la 20e journée. Contre son ancien club, Florian Tardieu a de nouveau délivré un match plein, auréolé d’un premier doublé chez les pros pour offrir la victoire à l’ESTAC. Plus que jamais, le secteur du milieu de terrain est la grande force du club aubois cette saison, avec  Tardieu comme moteur, bien entouré par des joueurs tout aussi talentueux.

A lire aussi >> Troyes – Laurent Batlles : « Un match dantesque »

Malgré son attachement non feint à Sochaux, Florian Tardieu n’a pas fait dans les sentiments. Celui qui a partagé la chambre de Maxence Prévot pendant quatre saisons lors des déplacements entre 2014 et 2018 n’a pas hésiter à lui coller un coup-franc et un penalty dans les filets pour permettre à l’ESTAC de poursuivre son chemin en tête, et de tracer sa route vers la Ligue 1. A 28 ans, le joueur formé à Istres semble plus que jamais prêt à franchir le pas et découvrir l’élite. Cette saison, le numéro 10 de Troyes a encore étoffé son influence sur les excellents résultats de sa formation.

Deuxième de Ligue 2 en termes de passes réussies

Pourtant, comme son numéro de maillot ne l’indique pas, Florian Tardieu n’est pas un meneur de jeu à l’état pur comme l’était un Benjamin Nivet par le passé. Il en a les qualités, mais son impact défensif en serait alors limité. Dans un schéma en losange au milieu de terrain choisi par Laurent Batlles, l’ancien Sochalien est le garant de l’équilibre, fragile, d’une équipe toujours portée vers l’avant, avec le soucis de construire de l’arrière. Première rampe de lancement du jeu de l’ESTAC, Tardieu est le deuxième joueur de Ligue 2 au niveau des passes réussies (1294) depuis le début de saison, derrière Johan Gastien de Clermont. De la quantité donc, mais surtout de la qualité, avec un ratio de 87,7% de passes réussies, et de 82,1% dans le camp adverse !

Pas question de jouer dans la latéralité ou de ne chercher que la sécurité, dans des zones pourtant souvent dangereuses à la construction. Florian Tardieu est là pour casser des lignes par sa vision du jeu, et sa qualité technique. Quand un coach peut compter sur son milieu défensif pour mettre des coup-francs directs et assurer sur penalty, on comprend vite qu’il n’est pas embêté par le ballon et qu’il n’est pas là uniquement pour casser le jeu adverse… Avec 53% de duels gagnés au sol et 60% dans les airs, le joueur passé par Zulte-Waregem en 2018-2019 est tout simplement complet. Le joueur a manqué deux matchs cette saison pour suspension, pour une courte victoire de Troyes à Rodez (1-0) et une défaite à Grenoble (2-0) avant la trêve hivernale. Coïncidence ? Peut-être pas… Mais Florian Tardieu n’est pas seul non plus dans cette réussite collective, et dispose aussi d’apôtres. A ses côtés, Rominigue Kouamé, Tristan Dingomé et Dylan Chambost se sont imposés comme les valeurs sûres de ce losange, tel un diamant pour Batlles.

Rominigue Kouamé, l’autre monstre du milieu

Si Tardieu, Dingomé et Chambost sont à la recherche des bons décalages par la passe, Kouamé dispose de ce profil box-to-box complémentaire et précieux. Capable de briser des lignes par sa puissance comme de se montrer clinique dans le dernier geste (le Malien a marqué une fois et a déjà délivré trois passes décisives), l’ancien joueur du LOSC ne va pas tarder non plus à pouvoir tenter sa chance à l’étage du-dessus. Honnêtement si l’ESTAC est épargné par les coups durs cette saison, on ne voit pas qui peut rivaliser avec ce milieu de terrain en Ligue 2, hormis peut-être le dauphin Toulouse avec ses armes Spierings, Dejaegere, Koné et Van den Boomen. Deux formations au style de jeu affirmé, dans un schéma à trois défenseurs centraux qui casse les idées reçus que les entraîneurs soient forcément défensifs en choisissant cette option.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications