Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les enjeux du multiplex de la 16e journée

Championnat

Ce vendredi, la Ligue 2 vous offre ce qu’elle a de plus belle : un multiplex. 8 matchs seront au programme, dont ceux du leader Troyes et de son dauphin Grenoble. Nous aurons aussi de belles luttes dans le bas de tableau, avec des clubs plus en danger que jamais. Voici nos enjeux.

Téléchargez l’appli ML2

Le match choc : Troyes-Niort

Leader de Ligue 2 depuis mardi, Troyes reçoit Niort. Les Aubois peuvent même être champion d’automne ce week-end. Il faudra l’emporter au stade de l’Aube, compter sur une contre-performance de Grenoble et de Paris. L’ESTAC, n’a en tout cas pas envie de rendre son trône juste après s’en être emparé. Laurent Batlles devrait procéder à quelques changements, avec la rentrée de Maxime Barthelmé au milieu, mais aussi celle de Suk à la pointe de l’attaque. Aux Chamois de Sébastien Desabre d’en profiter. Eux qui peuvent intégrer le top 5 ce soir et ainsi continuer de se rapprocher d’un maintien de plus en plus probable.

Les matchs pour le maintien : Rodez-Châteauroux & Ajaccio-Nancy

Chambly, qui reçoit Guingamp, pourrait bien profiter de ces deux duels. RodezChâteauroux, c’est le 19e contre le 18e. Juste devant, Ajaccio, 16e, accueille Nancy 17e. C’est l’occasion rêvée de faire une petite différence, et de passer devant et/ou creuser les écarts. N’allons pas jusqu’à parler de matchs de la peur. Cependant, le RAF, déjà défait il y a peu dans l’Oise, ne veut pas passer à côté d’un autre rendez-vous capital, à défaut d’être décisif. Tous ne veulent pas perdre la face. Une question de mental avant tout.

Le match tournant ? : Valenciennes-Amiens

Le VAFC a loupé le coche à Guingamp (1-1). Les Nordistes veulent profiter de la réception de leur voisin amiénois pour franchir enfin ce cap et rentrer dans le premier tiers du classement. De quoi ambitionner d’autres choses après la trêve. Olivier Guégan attend de voir des confirmations de son équipe, qui reste sur 2 victoires et 4 matchs nuls. En face, Amiens a l’occasion de quitter la seconde moitié de tableau, intégrée dès le mois d’août. De quoi éloigner un peu le spectre du maintien, se donner de l’air pour, éventuellement, jouer plus libéré dès janvier.

Le programme

Ajaccio-Nancy
Auxerre-Pau
Chambly-Guingamp
Dunkerque-Caen
Rodez-Châteauroux
Sochaux-Grenoble
Troyes-Niort
Valenciennes-Amiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications