Téléchargez notre application

Valenciennes – Kévin Cabral, à l’aube d’un nouveau palier

Championnat

1111. Ce n’est pas un code binaire. Il s’agit du nombre de minutes disputées par Kévin Cabral cette saison, en Ligue 2. L’attaquant de Valenciennes s’est installé dans un solide rôle de titulaire. Du haut de ses 21 ans, il répond aux fortes attentes placées en lui.

« Il a les qualités du très haut niveau : la vitesse, la répétition d’efforts à haute intensité », notamment, confie son coach Olivier Guégan. Ses statistiques peuvent encore être améliorées (3 buts, une passe décisive), mais le Parisien d’origine se montre très présent au cœur du jeu. A la base des offensives nordistes. « Le coach me demande d’animer l’attaque, de décrocher. J’apprécie vraiment que le jeu passe par moi. Je touche beaucoup de ballons », souffle-t-il.

Le joueur n’en oublie pas son rôle premier. A savoir balayer le front de l’attaque et, si possible, se montrer décisif dans la zone de vérité. « Je ne dois pas oublier mes qualités, à savoir demander dans la profondeur. J’essaye de rester un maximum concentré pour faire le bon déplacement au bon moment, effectuer la bonne frappe, donner le bon ballon. »

Cabral sait que son jeu occasionne un peu de déchet. Peut-être par manque de lucidité dans le dernier geste. Un péché de jeunesse. « On a plus d’occasions, et on en rate pas mal aussi, analyse-t-il, s’incluant dedans. Cela ne me met pas en rage sur le moment-même. On est déçu, mais on essaye de passer à autre chose, et garder le maximum de confiance. »

« Atteindre la barre des 10 buts »

Une confiance que lui octroie, que lui confirme semaine après semaine un Olivier Guégan qui croit plus que jamais en son joueur et en ses qualités : « Tout ce qu’il arrive à bien faire à l’intérieur du jeu, dans le déséquilibre, le jeu à l’intérieur des lignes, il faut qu’il y arrive dans cette dernière passe ou les buts, à être aussi agressif dans le bon sens du terme. Il ne lui manque que ça pour franchir un vrai palier. A lui de rester centré, de ne pas se disperser. »

Alors, Kévin Cabral pourra atteindre ses objectifs. A long, mais aussi court terme. « J’aimerais atteindre la barre des 10 buts cette saison. Et jusqu’à la trêve, pourquoi ne pas toucher les 5. Je peux faire toujours mieux. » Tout le VAFC en profitera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications