Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

AS Nancy Lorraine - 26 mai 2020 Clément Maillard 0 commentaire

Nancy – Le bilan de la saison, l’éventuelle vente, le huis clos… Entretien ML2 avec le président du Saturday FC

David Cosenza, le président du principal groupe de supporters de Nancy, le Saturday FC, a fait le bilan de la saison en Ligue 2 de son club. La venue potentielle du City Football Group, les blessures de joueurs importants, la possibilité d’une saison à huis-clos… le supporter de l’ASNL a évoqué tous les sujets pour MaLigue2.

A lire aussi >>Vers un recrutement quasi-inexistant à Nancy : « On va repartir comme ça », lance Jacques Rousselot

MaLigue2 : Nancy a fait une saison en dents de scie, le chiffre à ressortir, c’est peut-être les 16 matchs nuls du club, on sent que l’ASNL est capable de faire mieux. Quelle est la vision des supporters sur la saison de Nancy ?

Globalement, il y a eu beaucoup trop de nuls, ça c’est sûr. On a loupé trop de matchs à domicile, comme Lens. Aussi ce qui a fait désordre, c’est qu’on a pas gagné à l’extérieur. On va dire que, par rapport à ce qu’on a vécu d’autres années, c’était une année de reconstruction. L’année dernière c’était la 17e place. On a vu du jeu, on a vu des choses intéressantes. On a pas été épargnés par les blessures d’éléments assez importants. Je pense à Vincent Marchetti, qui avait fait une super préparation, ou Vagner. Et puis Ande Dona Ndoh n’a pas marqué assez.

Le sentiment est très mitigé donc, Nancy aurait pu faire autre chose ?

On aurait pu mieux faire, à domicile par exemple. On aurait espéré jouer autre chose. Mais voilà, il y a quand même les fantômes des années passées. Il y a eu du mieux, on a senti une équipe solide. Pour moi, heureusement que la fin de championnat arrive là quand même, parce que peut-être qu’on aurait pu se faire peur à la fin.

Huit points devant la zone de relégation, il y avait une petite marge quand même, mais la dynamique n’était pas favorable…

Oui c’est ça. Bon après derrière, c’était compliqué pour Le Mans et Orléans, il ne faut pas se mentir, mais on aurait pu être beaucoup plus à l’aise. Un petit peu avant la trêve, on était 8e, on se disait pourquoi pas, mais il y a eu les blessures à répétition, des mecs dont on pensait qu’ils allaient beaucoup plus marquer. Quand Ande Dona Ndoh vient, on se dit il va mettre 12 buts (il en a marqué 1, ndlr). Après c’est mitigé, on savait d’où on venait, on reconstruit.

A lire aussi >>Nancy ; Le City Football Group « a encore la volonté de rachat de l’ASNL »

La venue du City Football Group, facteur X de la saison 2020/2021 de Nancy

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner
pour lire la suite
Regarder une vidéo
pour lire la suite

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport