Téléchargez notre application

A Chambly, c’est l’opération « tenir le plus longtemps possible, même si le club n’est pas en danger »

Chambly

La crise sanitaire qui frappe la France et la suspension du championnat de Ligue 2 qui en a découlé depuis le 13 mars dernier touche de plein fouet les clubs sur l’aspect économique. Plus petit budget du championnat, le promu Chambly, qui découvre le monde professionnel cette saison, a donc décidé de placer son effectif en chômage partiel dès ce lundi 6 avril après trois semaines de congés. Dans les colonnes du Parisien, le directeur général Thierry Bertrand explique la stratégie du FCCO pour franchir cette crise.

A lire aussi >> Ligue 2 – Une date de fin de saison fixée d’ici 2 à 3 semaines, le mercato décalé d’un mois ?
A lire aussi >> Covid-19 – Quelles conséquences pour les finances des clubs de Ligue 2 ?

« On n’a pas le choix. Au niveau économique, il faut arriver à tenir le plus longtemps possible en terme de trésorerie. Il y a aussi le problème des subventions. Tant que les conseils municipaux ne peuvent pas se réunir ils ne peuvent pas voter les subventions, et donc ils ne peuvent pas te les verser. Tout est lié. Là, c’est opération : Il faut tenir le plus longtemps possible, même si le club n’est pas en danger. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications