Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

Championnat - 16 mars 2020 Dorian Waymel 0 commentaire

Ligue 2 – Ça donnait quoi le championnat après 28 journées l’an dernier ?

La Ligue 2 s’est donc stoppée pour une durée indéterminée ce vendredi 13 mars juste avant le début de la 29e journée. Alors qu’aucune date de reprise éventuelle n’est annoncée et que tout dépendra de l’évolution de l’épidémie du coronavirus, la probabilité de voir la saison ne jamais reprendre existe. Même si les dirigeants du foot français, Nathalie Boy de la Tour ou Didier Quillot, n’envisagent pas (encore) cette option.

A lire aussi >> Nathalie Boy de la Tour (LFP) : « Le report de l’Euro nous laisserait de la souplesse et nous permettrait de jouer jusque fin juin »

Car dans le règlement de la LFP, ce cas de figure majeur et extrême n’apparaît tout simplement nulle part. Si jamais la Ligue 2 version 2019-2020 ne reprenait pas, plusieurs solutions peuvent être mises en place : le gel du classement à l’issue de 28 journées, la prise en compte du classement à l’issue des matchs aller, ou encore “une saison blanche” qui ferait repartir tout le monde de zéro pour 2020-2021, comme l’a évoqué le président de l’OL, Jean-Michel Aulas.

Lorient et Sochaux étaient barragistes l’an dernier après 28 journées

Si la première solution était retenue, à l’heure actuelle Lorient et Lens accéderaient donc directement à la Ligue 1, tandis qu’Orléans et Le Mans seraient rétrogradés. Mais avec 30 points qui auraient pu être distribués, nul doute que ces deux formations en queue de classement useraient de recours pour contester cette décision. La saison dernière après 28 journées, on connaissait déjà les deux promus : Metz et Brest. En revanche à cette époque, l’ESTAC était encore 6e alors qu’elle allait finir au final sur le podium à la place de Lorient.

En bas de tableau, le Red Star (20e) et Béziers (19e) étaient eux aussi décrochés et filaient déjà vers le National 1. Mais en revanche, c’était Sochaux qui occupait la place de barragiste. Une 18e place finalement esquivée par les Lionceaux, puisque c’est le Gazélec Ajaccio (16e après 28 journées) qui avait finalement hérité d’un match en aller-retour perdu face au Mans avec une relégation à la clé. Bref, souhaitons que cette saison 2019-2020 puisse livrer ses verdicts sur le terrain. Car sinon, aucune solution ne serait de toute façon optimale, faisant à chaque fois des déçus en haut comme en bas de tableau.

Le classement après 28 journées en 2018-2019 :

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport