ML2 Story – 2014-2015, la saison où Arles Avignon s’est sabordé

Championnat

Toute nouvelle rubrique sur MaLigue2.fr. Régulièrement, nous reviendrons sur des événements marquants qui se sont déroulés lors des dernières saisons en Ligue 2. Premier épisode avec l’année très étrange d’Arles-Avignon en L2… qui ne s’est pas bien terminée du tout pour le club sudiste.

A lire aussi >> Mercato – Le premier bilan des recrues estivales club par club de Ligue 2

Chimbonda, Niang, Givet, un partenariat surprenant avec l’AS Monaco, plusieurs entraîneurs, un effectif presque intégralement changé… La saison 2014/2015 d’Arles Avignon restera un grand mystère de la Ligue 2. Retour sur cette incroyable histoire.

A lire aussi >> Mercato – Kevin Fortuné vers une résiliation de contrat en Iran, avant un retour en Ligue 2 ?

En regardant dans le rétro, au moment de faire le bilan, on peut l’affirmer : ce n’est vraiment pas un club comme les autres. On pourrait presque le comparer à un grand festival qui s’y déroule chaque été dans l’une des deux villes. Un festival de théâtre. Parce que oui, les supporters d’Arles Avignon ont assisté, pendant plusieurs années, à une pièce avec de nombreux acteurs, sans doute trop. Ils ont été heureux, mais ont aussi pleuré, surtout quand le rideau est tombé. C’était en 2015. Une liquidation judiciaire, une descente au niveau régional. Aujourd’hui l’ACA est dernier de sa poule de Régional 2, loin derrière l’équipe… 3 de l’AS Monaco.

Un triste sort, alors qu’il y a dix ans, ce club entraîné à l’époque par Michel Estevan, accédait à la Ligue 1, avec dans l’équipe André Ayew, Sébastien Piocelle, Cyrille Merville ou encore Kaba Diawara. Une autre époque, comme celle des Meriem, Charistéas ou encore Mejia. La descente et l’euphorie redescendues, Arles Avignon devient alors un club classique de la Ligue 2. « Ça se passait bien à vrai dire. On était un bon petit groupe », se souvient Erwan Quintin, arrivé en 2012. Dans l’équipe on retrouve notamment Ludovic Butelle, Gael Givet, Samuel Gigot, Téji Savonnier ou encore Steven Fortes. De la qualité et de l’expérience qui peuvent faire espérer un bel avenir au club arlésien. Arrive alors l’été 2014, celui qui va tout changer.

Un mauvais partenariat avec l’AS Monaco

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications