Humeur – Le (nouveau) pâle visage de la Ligue 2…

Billets d'humeur
Livolant Sochaux

Il y a des années où rien ne va. Des saisons où la Ligue 2 trépasse, et non passe. Elle s’incline. Tête baissée. Elle regarde ses adversaires, plus valeureux, déterminés, organisés crier victoire. Se donner rendez-vous trois semaines plus tard. Poursuivre un rêve éveillé. Novembre n’est pas terminé qu’elle doit déjà retourner à son pain quotidien. A son championnat qui ne lui permettra plus, ou peu, de voir de nouveaux visages. De faire « tourner », comme se plaisent à le démentir les coachs à l’entame de ces week-ends peu communs, mais si trépidants.

A lire aussi >> Coupe de France – La liste de tous les qualifiés pour le 8e tour

Ce n’est pas la seule explication à cette déconvenue. A cette claque que personne n’avait vu venir. D’autres lui tiennent la main : la soixantaine d’internationaux, logiquement récompensés par une pige nationale. Une infirmerie davantage pleine. Des méformes, des choix. Des cadeaux offerts, parfois saisis, souvent gâchés, à quelques « gamins ». Y a-t-il si peu à perdre ? Non, mais beaucoup à gagner. Le respect, l’image, la prestance. Cela semble ne pas suffire face au courage, l’abnégation, la soif de vaincre et de faire chuter le « gros », le pro.

A lire aussi >> Coupe de France (7e tour) – Tous les résultats de la Ligue 2

La Ligue 2 a encore montré un bien pâle visage avec 8 éliminés dès le 7e tour de la Coupe de France, dont 6 par des clubs hiérarchiquement inférieurs. Elle continue de se fouetter elle-même dans un automne défavorable. A frilosité et absence de spectacle déplorés vient s’ajouter cette triste entrée en matière dans une prestigieuse compétition. Messieurs, réagissez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *