Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

Amicaux - 23 juillet 2019 Philippe Dejter 0 commentaire

Saison 2019-2020 – Le bilan des matchs amicaux en Ligue 2

Depuis le 29 juin, les vingt clubs de Ligue 2 ont débuté leur campagne de matchs amicaux. Clôturée le samedi 20 juillet, chaque club a disputé entre 4 et 7 rencontres de préparation. Avant de songer à parier sur les premiers matchs de la saison de Ligue 2, tour d’horizon complet club par club avec ce bilan des matchs amicaux.

Ils ont l’air prêt

Auxerre : Auteur du plus gros carton, certes anecdotique, contre une sélection régionale (11-0) en ouverture de leurs amicaux, l’AJA emmenée par son nouvel entraîneur Jean-Marc Furlan compte cinq victoires pour une défaite. Concédée contre Dijon (Ligue 1) sur le score de 1-2, elle ne noircit pas un beau tableau avec notamment une victoire intéressante contre le Cercle Bruges (1-0). A noter également, trois victoires contre des pensionnaires de National 1 : Villefranche (5-1), FBBP 01 (2-1) et Créteil (2-1).

A lire aussi >> Entretien ML2 – Jean-Marc Furlan : “Le supporter français n’est pas con, il n’achète pas son billet juste pour le résultat”

Guingamp : Une seule défaite contre Brest (1-2), qui monte en Ligue 1, à noter pour les Guingampais. Le bilan est positif avec des succès contre Le Havre (1-0), Lorient (3-1), Avranches (N1, 2-0) et Cholet (N1, 2-1). Avec l’arrivée de Patrice Lair et malgré le départ de joueurs importants comme Thuram ou Coco, le club Breton semble armé pour jouer la montée dès cette saison. Les résultats des matchs amicaux vont dans ce sens.

Rodez : Surprise de la préparation, le promu s’est incliné seulement contre Clermont (0-2) lors de son deuxième match amical. Le match nul 0-0 contre Grenoble est venu ponctuer une très bonne préparation de la part du RAF. Le club de l’Aveyron s’est distingué en accrochant presque Nîmes (3-2), mais en battant Châteauroux (4-2), un habitué de la Ligue 2, et Villefranche (3-2). Reste à confirmer ces bons résultats dès ce vendredi 26 juillet, jour de la reprise du championnat, face à Auxerre justement, autre équipe en forme de l’été.

Un bilan correct

AC Ajaccio : Avec une victoire en ouverture contre Bastia Borgo (National 1) sur le score de 3-1 et un dernier match conclu sur un nul contre Nîmes (2-2), le bilan des Ajacciens est correct. Deux défaites contre Pau (N1, 1-2) et Toulouse (0-1) sont tout de même à noter. Olivier Pantaloni et son staff ont vu arriver les recrues très tardivement, après le dernier match. Sous le coup d’une rétrogradation administrative par la DNCG, les résultats des amicaux sont donc à prendre avec précaution. Malgré les remous au sein du club, la préparation est plutôt positive pour le club Corse.

A lire aussi >> Entretien ML2 – Olivier Pantaloni : « Les dirigeants vont chambouler les méthodes de travail »

Grenoble : Pas de défaite pour les Grenoblois mais trois matchs nul contre Sion (1-1), Bourg (2-2) et Rodez (0-0). Les Isérois comptent cependant deux victoires contre Le Puy (N1, 3-1) et Yverdon (D3 Suisse, 3-2). Si l’effectif de Philippe Hinschberger a beaucoup évolué après la très bonne saison de Grenoble, la campagne de matchs amicaux est positive. Le club grenoblois semble toujours aussi solide et devrait être un acteur majeur de la saison.

Lens : Un bilan positif contre les clubs Belges de Saint Trond (2-1), du Cercle Bruges (1-1) et de Beveren (3-0) en milieu de préparation donne beaucoup d’espoirs pour les Sang et Or. Un bilan cependant tronqué par une défaite contre Boulogne (2-3) et l’Espanyol Barcelone (Liga, 1-3). Si les Lensois ont joué contre des clubs réputés le bilan est tout de fois correct et, il faudra à coup sûr compter sur cette équipe pour la montée la saison prochaine. A condition de ne pas rééditer le même départ qu’il y a deux ans.

Le Havre : Avec l’arrivée d’un nouvel  entraîneur, Paul Le Guen, et le départ de nombreux cadres, la préparation du Havre a été sinusoïdale. Une défaite pour commencer contre Guingamp (0-1) puis un rebond avec deux victoires contre le Paris FC (4-0) et Laval (N1, 2-1) avant une nouvelle défaite contre Caen (0-2), une victoire contre l’UNFP (2-1) et enfin, une dernière défaite contre Angers (2-3). Le bilan reste correct, bien que le club Doyen a eu des difficultés contre les équipes supposées meilleures. Une irrégularité à travailler si Le Havre veut bien figurer cette saison en Ligue 2.

Le Mans : Promu, les Manceaux ont réalisé une campagne correcte concédant deux défaites contre l’équipe de France U19 (1-2), bien en avance sur la préparation et contre Niort (0-1). Le club qui a recruté des joueurs d’expérience et des jeunes à fort potentiel semble avoir crée un vrai groupe avec deux victoires contre le Paris FC (2-0) et Angoulême, (N2, 2-1), avant de finir sur un match nul contre Caen (0-0). Les hommes de Richard Déziré devront donc se battre pour le maintien et, sur les matchs amicaux, ils n’ont rien à envier à leurs concurrents directs, au contraire.

Nancy : Un bilan correct malgré une défaite contre Sandhausen, D2 allemande (0-1). L’ASNL a d’abord dû faire face à une rétrogradation administrative avant de pouvoir se renforcer. Et, malgré ce temps de retard, les Nancéiens ont fait une préparation correcte avec deux matchs nuls contre des équipes jugées plus fortes, 1-1 contre Troyes et 2-2 contre Dijon. A noter deux victoires contre Amnéville (N3, 3-0) et l’UNFP (1-0).

Niort : Trois victoires contre Laval (N1, 2-1), Orléans (2-1) et Le Mans (1-0) pour deux défaites contre Cholet (N1, 1-3) et Nantes (2-3). Le bilan pour les Niortais de Pascal Plancque est donc correct pour une équipe qui devrait viser dans un premier temps un maintien serein en Ligue 2. Au vu des matchs amicaux, les Chamois pourraient cependant être une des équipes surprises de la saison. Attention tout de même au départ de Ande Dona Ndoh, meilleur buteur de l’histoire de Niort.

Orléans : Club ayant joué le plus de matchs durant la préparation, sept, n’a connu que la victoire ou la défaite. Trois revers contre l’UNFP (0-2), Niort (1-2) et Angers (0-1). Mais quatre victoires contre des équipes du même niveau, Clermont (2-1), Châteauroux (2-0), Paris FC (2-0) et Saint-Pryvé (N2, 4-1) avec une équipe bis. Le club Orléanais a subi plusieurs départs de joueurs cadres mais sera, vraisemblablement prêt physiquement dès ce vendredi 26 juillet pour la reprise du championnat. Ainsi, si le départ est bon, Orléans devrait pouvoir se maintenir assez rapidement et tranquillement, surtout au regard des résultats des matchs amicaux.

Troyes : Un début de préparation idéal pour les premiers pas de Laurent Batlles avec trois victoires en autant de matchs. Des succès contre Villefranche (N1, 2-0), FBBP 01 (N1, 2-0) et l’UNFP (3-1). Ensuite, une fin de préparation plus compliquée avec le match nul contre Nancy (1-1) et la défaite contre Charleroi (1-2). La campagne reste tout de même correcte pour le nouveau staff et l’effectif renouvelé. Une équipe qui voudra assurément jouer les premiers rôles cette saison.

Valenciennes : Une défaite contre La Réunion (1-2), trois matchs nuls contre Courtrai (1-1), Beerschot et Anvers (0-0), mais une victoire contre un club de Ligue 1, Amiens (1-0) pour conclure la campagne des amicaux. Un bilan tout de même correct pour un club en difficulté ces dernières années. L’objectif pour le VAFC sera toujours le maintien et au vu des amicaux, il est largement réalisable malgré un effectif totalement renouvelé.

A lire aussi >> Entretien ML2 – Olivier Guégan : « J’ai bon espoir qu’on existe fort dans cette division »

Une campagne d’amicaux compliquée

Caen : Équipe reléguée en Ligue 2, changement d’entraîneur avec l’arrivée de Rui Almeida, bouleversement au sein de l’effectif, l’été des Normands n’est pas de tout repos et les matchs amicaux ne donnent pas davantage le sourire. Hormis une victoire contre Le Havre (2-0), les Caennais n’ont pas gagné d’autres matchs amicaux. Trois nuls contre Laval (N1, 1-1), QRM (N1, 2-2) et Le Mans (0-0) et une défaite contre le club allemand de Wolsfburg (1-2).

Chambly : Fortunes diverses pour les promus et à ce jeu-là, Chambly est, pour l’instant, en retard. Une seule victoire au compteur contre La Réunion (3-2), deux matchs nuls contre Dunkerque (N1, 0-0) et QRM (N1, 2-2) et deux défaites inaugurales contre l’UNFP (0-1) et l’équipe de France U19 (1-3), en avance dans la préparation. Seule équipe à ne pas avoir affronter une équipe au moins au même niveau qu’elle, Chambly possède cependant l’un des pires bilan des matchs amicaux. Les grands débuts en Ligue 2 du club Picard seront à surveiller.

Châteauroux : Certainement le pire bilan de cette intersaison avec zéro victoire pour la Berrichonne. Un seul match nul contre Clermont (1-1) et quatre défaites contre Rodez (2-4), Orléans (0-2), l’UNFP (1-3) et Créteil (N1, 0-1). Les résultats des amicaux ne prêtent pas à l’optimisme, aux joueurs et au staff d’inverser la tendance d’une spirale négative qu’il est important d’endiguer au moment de débuter le championnat.

Clermont : Une seule victoire au compteur pour les Clermontois, c’était contre Rodez (2-0), trois matchs nuls contre Châteauroux, l’ASSE et la JS Kabylie tous sur le score de 1-1. Enfin, une défaite inaugurale contre Orléans (1-2). Un bilan donc très mitigé pour un club qui a perdu de nombreux joueurs cadres lors de cette intersaison. Pascal Gastien et son staff devront donc vite trouver la bonne formule si le Clermont Foot veut retrouver son niveau des années passées lorsque le club n’était pas loin d’une place en play-off.

Lorient : Deux victoires, deux défaites, certes le bilan comptable n’est pas mauvais mais lorsque l’on regarde les adversaires, il devient légèrement plus inquiétant. Deux victoires contre des équipes jugées plus faibles : Concarneau (N1, 2-0) et Laval (N1, 1-0) et deux défaites contre des équipes d’un niveau semblable, Guingamp (1-3) et Brest (1-2).  L’arrivée de Christophe Pélissier qui souhaite imposer son style de jeu et le manque de recrues arrivées tôt sont certainement les raisons de cette préparation mitigée. Mais comme ses concurrents directs, Lorient ne doit pas manquer son début de saison pour ne pas prendre trop de retard.

Paris FC : Surprise de la dernière saison, la préparation est compliquée pour les Parisiens. Une seule victoire contre QRM (N1, 2-0) pour quatre défaites contre Le Havre (0-4), Le Mans (0-2), Dijon (0-1) et Orléans (0-2). 9 buts encaissés pour seulement 2 marqués, le club Parisien va devoir retrouver sa solidité défensive qui a fait la force de l’équipe l’année dernière.

Sochaux : Si la préparation avait débuté sur les chapeaux de roues avec une victoire 6-0 contre une sélection régionale, la suite a été plus compliquée. Un seul but marqué lors du match nul contre Belfort (N2, 1-1), muet contre Yverdon (0-0), Lyon-Duchère (N1, 0-1) et Metz (0-0), les Sochaliens vont devoir s’améliorer offensivement sous peine de vivre une nouvelle saison galère. Point positif, le club a pu enfin recruter après avoir longtemps été en stand-by suite à la décision de la DNCG de rétrograder le club administrativement. En espérant pour les Doubistes que les recrues soient au rendez-vous de la Ligue 2.

A lire aussi >> Entretien ML2 – Omar Daf : “Redonner une identité et une image positive à ce club”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
EcoFoot
Imagesport
Winamax
Metro-Sports
TooGoal
Call4Sport
MonPetitGazon
Paris Sportifs Canada
Ref Store