Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Grenoble - 25 avril 2019 Laurent Mazure 0 commentaire

Les Red Kaos 1994 déplorent une « communication médiatique ignorante, hypocrite et contre-productive » dans la lutte contre l’homophobie

Le collectif Rouge Direct a encore fait parler de lui. Lui qui lutte contre l’homophobie, notamment dans les stades de football, avait dénoncé les chants à caractère homophobes de supporters du RC Lens lors de la réception de Valenciennes (0-0). Cela avait débouché sur la mise à l’écart de l’un des capos artésiens, bien malgré lui et sans aucune volonté de se montrer insultant dans ses propos. Cette fois, le collectif a visé les Red Kaos 1994. Les Ultras de Grenoble ont en effet affiché une banderole qu’il convenait de recontextualiser lors de la réception…de Lens.

A lire aussi >> Ligue 2 – Les play-offs changent de date !

« L’homophobie est un fléau qui mérite mieux que des polémiques honteuses » pouvait-on lire sur la première banderole, en référence aux « réactions ridicules » de l’affaire lensoise, dixit le communiqué des Red Kaos ce jeudi. La seconde est celle qui a mis le feu aux poudres. « RT : d’ailleurs, bon anniv’les PD. » Une « banderole de soutien volontairement provocatrice et satirique », qui « vise à pointer du doigt ces accusations infondées ».

Sauf que son sens premier a été sorti « de son contexte » par ces collectifs qui, « en ne traitant pas la phrase dans on intégralité, sont tombés dans le piège de la facilité en surfant sur la vague du buzz médiatique et un jugement hâtif ». Les fans isérois regrettent que la plainte déposée à leur encontre et contre le GF38 les « décrédibilise ». La section invite « les polémistes en tout genre […] à regarder de près ce qu’il se passe dans nos tribunes et sur le terrain avant de faire usage d’une communication médiatique ignorante, hypocrite et contre-productive ».

Elle rappelle s’être toujours positionnée « contre les personnes homophobes et les actes d’homophobie » et déplore les mauvaises cibles visées par certaines associations aux fondements louables. Et de conclure : « Entre une homophobie intolérable et un puritanisme dangereux, il existe un espace de liberté, où nous pourrions enfin nous parler. »

A lire aussi >> Ligue 2 – Quatre joueurs suspendus, amende pour 2 clubs, dossier du RC Lens placé en instruction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
Eco Foot
Image sport
Winamax
Metro-Sports