Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

AS Béziers - 12 avril 2019 Clovis Canivenc 0 commentaire

Le rendez-vous de la J32 en Ligue 2 : Béziers-Red Star, malheur au perdant

Relégables et décrochés au classement, l’AS Béziers et le Red Star s’affrontent ce vendredi, dans le cadre de la 32e journée de Ligue 2. Un match à gagner à tout prix pour continuer d’espérer.

Difficile de faire plus « match de la peur » que cet AS BéziersRed Star. Les deux équipes auront sûrement le trouillomètre à zéro ce vendredi aux alentours de 20h. Les résultats de la précédente journée, et notamment les victoires de Nancy et Sochaux, ont rajouté un peu plus d’importance à cette rencontre. Car l’Etoile Rouge (20e, 23 points) et l’ASB (19e, 27 points) sont largement décrochés, avec respectivement neuf et cinq longueurs de retard sur la place de barragiste.

Le « match de la peur » parce que celui de la dernière chance ? Pas encore mais presque, selon Mathieu Chabert : « Nous avons un match très important. Ce ne sera pas le match de la dernière chance, mais presque, contre le Red Star. Nous allons nous remobiliser et continuer à travailler. »

Deux promus qui n’ont pas digéré la montée

A la différence de Grenoble, l’autre promu de cet exercice 2018-2019 et qui a parfaitement géré sa première partie de saison, l’AS Béziers et le Red Star se sont directement mis dans la difficulté. Les galères du club héraultais ont débuté avec son stade de la Méditerranée. Après avoir connu leur première à « domicile » dans l’enceinte du voisin montpelliérain, les Biterrois ont dû composer avec une pelouse dans un état déplorable. Le début d’un mauvais roman à la maison pour Mathieu Chabert et ses hommes. Ces derniers ont dû attendre la 29e journée pour décrocher leur premier succès devant leurs supporters. Dès lors, difficile d’espérer le maintien quand on est la pire équipe de Ligue 2 à domicile (11 points).

Le constat n’est guère meilleur au Red Star avec un bilan tout aussi maigre au stade Pierre-Brisson (16 points). Cette délocalisation à Beauvais ne permet pas aux Audoniens de compter sur le soutien de leurs supporters, avec la pire affluence du championnat (2 275 spectateurs en moyenne). Un scénario qui se répète à chaque montée en L2 de l’Etoile Rouge avec la non-homologation du stade Bauer, et toujours la même conclusion : une descente en National.

Victoire impérative

Pour ne pas faire l’ascenseur, les deux promus devront remporter quatre, voire cinq matchs lors des sept dernières journées. Et il faudra aussi compter sur un ralentissement des concurrents directs, notamment de Sochaux et Nancy qui se sont relancés grâce au mercato hivernal et semblent bien plus armés aujourd’hui pour aller chercher le maintien. Plombé par sa série sans victoire (14 matchs de la 15e à la 28e journée), l’ASB doit rester à portée de fusil de la place de barragiste jusqu’à la dernière journée, où tout pourrait se jouer contre Nancy.

Le destin du club de Saint-Ouen va lui basculer en une semaine avec le déplacement à Béziers et la réception de Nancy vendredi prochain. Avec un retard de neuf points, le Red Star doit impérativement lancer une série pour espérer revenir à hauteur de ses adversaires.« Maintenant, on va jouer contre des adversaires directs, ça va se jouer là pour nous. Ce qu’on fait contre Orléans et Brest c’est bien, mais il faut le reproduire contre Béziers, un adversaire direct, dans une autre atmosphère. A nous de trouver les solutions pour continuer à espérer. A un moment donné, il faut faire cette petite série. Si c’est maintenant (contre Béziers et Nancy, ndlr.), tant mieux », disait Vincent Doukantie après la défaite contre Lorient. Ce vendredi soir, une équipe dira peut-être adieu à la Ligue 2. Pour l’autre, l’exploit sera encore possible.

Crédit photo : Site officiel de l’ASB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
Eco Foot
Image sport
Winamax
Metro-Sports