Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Championnat - 26 décembre 2018 Laurent Mazure 0 commentaire

Ligue 2 – Le onze de la mi-saison 2018-2019

Comme à chaque trêve hivernale, il est l’heure de retrouver le onze de la mi-saison en Ligue 2 concocté par la rédaction de MaLigue2.fr. Pas de véritables surprises en dehors de Romain Perraud, à gauche de la défense et révélation cette saison. Tous ont répondu aux attentes et confirment, semaine après semaine, leur talent et leur régularité.

A lire aussi >> Ligue 2 – Les tops de la première partie de saison 2018-2019

Vincent Demarconnay (Paris FC)

Sur 18 sorties (il a loupé un match) en Ligue 2, Vincent Demarconnay n’a encaissé que 7 buts. Mieux, il a conservé ses cages inviolées à 12 reprises. Aucun autre gardien de l’antichambre n’a fait mieux. A Clermont, Mehdi Jeannin et Rémy Descamps se partagent les 13 clean-sheet. On retrouve le jeune Ilan Meslier sur le banc.

Fabien Centonze (RC Lens)

En l’enrôlant l’été dernier, le club Sang et Or a réalisé le bon coup sur le flanc droit de la défense. L’ancien Clermontois se signale par sa régularité depuis le coup d’envoi du championnat. Il a notamment gagné 65% de ses duels. En 17 matchs, il a récupéré la bagatelle de 65 fois le ballon

Stoppila Sunzu (FC Metz)

Il est le taulier de l’arrière-garde du leader du championnat. Avec lui, c’est aussi l’assurance d’une relance propre (86,8% de passes réussies). Le Zambien gagne 59,4% de ses duels. Taux qui se montre à 66% dans le domaine aérien.

Florent Ogier (Clermont)

Le défenseur est indéboulonnable au sein de la défense auvergnate. Lui également gagne plus de 2 tiers de ses duels. Avec en bonus 3 buts inscrits. Aussi bon dans la surface adverse.

Romain Perraud (Paris FC)

A 21 ans, le latéral gauche prêté par l’OGC Nice a tout de suite gagné ses galons de titulaire. Arrivé en toute fin de mercato, le joueur a intégré le onze de Mécha Bazdarevic dès la 7e journée. Il ne l’a plus jamais quitté et a su faire oublier Thomas Delaine. Mieux, il a déjà scoré à 3 reprises. A chaque fois de somptueuses réalisations sur des frappes lointaines.

Renaud Cohade (Metz)

Le capitaine mosellan est le maître à jouer du leader de L2. Son aisance technique oriente à merveille le jeu lorrain. Il n’en oublie jamais son travail défensif avec 118 ballons récupérés en 18 parties. Il ne lui manque qu’un but pour accompagner ses 3 passes décisives.

Walid Mesloub (Lens)

Avec ou sans l’ancien Lorientais, le RC Lens n’a pas le même visage. Walid Mesloub est l’homme de base du dispositif artésien, le capitaine et le véritable leader charismatique et technique. En son absence, la transition entre la défense et l’attaque lensoise est moins fluide.

Youssouf M’Changama (Grenoble)

3 buts et 5 passes décisives. Outre son importance capitale dans le jeu offensif du promu isérois, M’Changama est sans contestation l’un des meilleurs Grenoblois depuis le début de saison. Sa facilité technique au milieu permet de casser quelques lignes adverses (et des reins). De quoi créer des décalages souvent décisifs. Sans oublier sa superbe patte droite sur coups de pied arrêtés, utiles pour débloquer des situations.

Franck Honorat (Clermont)

Avant de rejoindre l’AS Saint-Etienne l’été prochain, Franck Honorat est pour beaucoup, dans le délicieux jeu développé par le CF63. Offensivement, il régale avec son compère Mathias Pereira-Lage. S’il marque encore peu (2 buts), il a délivré 5 caviars pour ses partenaires. Indispensable.

Habib Diallo (Metz)

Après avoir convaincu à Brest, l’attaquant est revenu dans son club bien décidé à s’imposer. Il n’a pas fallu longtemps. Avec 15 buts en 13 titularisations, il est le 2e meilleur buteur du championnat. A noter un quadruplé face à Orléans début août (5-1).

© Olivier Stephan Photographe

Gaëtan Charbonnier (Brest)

Le meilleur joueur du championnat ? Probablement. Sa palette est complète. L’attaquant est un aussi bon technicien que buteur. Il éblouit les supporters de Le Blé, qu’il régale de 16 réalisations, plus 5 passes décisives. Indiscutable dans notre onze de départ !

Le coach : Jean-Marc Furlan

Avouons-le, on en pince pour le jeu mis en place par l’ex-coach Troyen. Il confère à sa formation brestoise une identité propre. Un jeu chatoyant qui  va à contre-courant des us et coutumes en Ligue 2. On se régale bien souvent devant les rencontres d’un SB29 deuxième du championnat. Et comme nous souhaitons voir notre onze pratiquer l’un des plus beaux football de Ligue 2…

Le banc

Gallon (Orléans), Weber (Brest), Fofana (Metz), Claude-Maurice (Lorient), Gomis (Lens) et Fortuné (Troyes)

 

TAGS :

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
Eco Foot
Image sport