Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Anciens de L2 - 15 octobre 2018 Dorian Waymel 0 commentaire

Reims, Nîmes, QRM, Bourg, Tours… le point sur nos anciens pensionnaires de Ligue 2

En fin de saison dernière, cinq clubs nous quittaient pour d’autres divisions. Reims, champion, et son dauphin Nîmes, s’envolaient vers la Ligue 1. A l’inverse en bas de classement, Tours et QRM descendaient d’un étage en National 1, tout comme Bourg-en-Bresse, qui ne parvenait pas à se sortir des barrages contre Grenoble. Après un peu plus de deux mois de compétition, où en sont ces cinq formations dans leur championnat respectif ? C’est parti pour un petit focus.

A lire aussi >> Sa découverte de la L1 avec Amiens, sa saison à QRM… entretien ML2 avec Jordan Lefort

Stade de Reims (17e de L1, 10 points, 2V, 4 nuls, 3 défaites)

Bien que champion de Ligue 2, le Stade de Reims a décidé de pas mal chambouler son effectif pour ces retrouvailles avec l’élite. Comme l’expliquait le président Jean-Pierre Caillot dans « Team Duga » sur RMC, l’objectif des Rémois et de trouver une ossature non seulement pour cette saison, mais surtout pour les suivantes afin de s’installer durablement en L1. Après un excellent départ et deux victoires à Nice et contre l’OL (1-0), les Champenois coincent un peu depuis. Sur ses 5 derniers matchs, Reims a tout simplement fait quatre fois match nul sur le score de 0-0. Des prestations solides, certes, mais qui ne permettent pas à Pablo Chavarria et ses coéquipiers de décoller au classement pour le moment.

A lire aussi >> Ligue 2 : Quelles sont les équipes qui utilisent le plus de joueurs ?

Nîmes Olympique (14e de L1, 10 points, 2V, 4 nuls, 3 défaites)

A l’inverse de Reims, le Nîmes Olympique a misé sur la stabilité pour son retour en L1, 25 ans après sa dernière apparition à ce niveau. Quelques recrues sont venues renforcer les Crocos tout de même, à l’image de Bernardoni, Landre ou Guillaume, mais tous les artisans de la montée sont restés (Briançon, Bozok, Alioui, Ripart etc). En revanche, si les Gardois sont beaucoup plus spectaculaires que les Rémois, le parcours est sensiblement similaire. Deux victoires d’entrée contre Angers (4-3) et l’OM (3-1), puis aucun succès depuis malgré de belles prestations contre le PSG ou Monaco notamment. Point négatif : ce derby largement perdu à Montpellier (3-0).

https://maligue2.fr/2018/08/08/maligue2-fr-se-dote-dune-progressive-web-app-et-de-push/

Bourg (16e de N1, 7 points, 1 victoire, 4 nuls, 5 défaites)

Le FBPP01 a tourné une énorme page de son histoire avec le départ de l’entraîneur Hervé Della Maggiore à l’issue de la relégation. Damien Ott est arrivé aux commandes du club de l’Ain, mais il n’a pas encore trouvé la bonne formule pour faire performer ses troupes en National 1. Pour le moment, Bourg est relégable dans cette nouvelle division. Sa seule victoire de la saison a eu lieu le 10 août contre Drancy, et plus rien depuis. A moins d’un revirement total de situation, les Burgiens ne devraient pas remonter de suite en Ligue 2.

QRM (7e de N1, 15 points, 4 victoires, 3 nuls, 3 défaites)

Promu pour la première fois de son histoire sous le nom de l’entité QRM, le club normand a directement pris l’ascenseur vers le bas malgré un fonds de jeu loin d’être mauvais. Hélas pour Quevilly-Rouen Métropole, l’inexpérience et les trop nombreux cadeaux à l’adversaire ont rendu impossible la mission sauvetage. En N1, Manu Da Costa, confirmé à son poste d’entraîneur, et ses joueurs réalisent un début de saison intéressant. Après 10 journées, ils ne se situent qu’à 4 points du podium, avec 2 victoires lors des 3 dernières journées. La montée reste donc totalement faisable pour QRM après un tiers du championnat.

A lire aussi >> Votez et désignez le plus beau maillot domicile de Ligue 2 !

Tours FC (11e de N1, 12 points, 2 victoires, 6 nuls, 2 défaites)

Auteur d’une saison catastrophique et assez rocambolesque la saison dernière, le Tours FC du président Jean-Marc Ettori souhaite retrouver de la stabilité afin de se réimplanter dans le monde professionnel. Problème : si TFC perd très peu depuis le début de saison, il ne gagne pas beaucoup plus. La faute à une multitude de matchs nuls (6) qui ne font pas du tout avancer au classement les Tourangeaux. Un peu à l’instar du Stade de Reims, Tours cumule déjà 5 résultats de parité sur le triste score de 0-0. Pour avancer, le TFC va désormais devoir se lâcher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport