Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Championnat - 20 septembre 2018 Dorian Waymel 0 commentaire

Ligue 2 – Habib Diallo, bien plus qu’un tube de l’été

Avec ses huit buts inscrits durant les six premiers matchs de Ligue 2 de la saison, (il en a même ajouté un neuvième contre Béziers en clôture de la 7e journée), Habib Diallo a été élu joueur du mois d’août sur MaLigue2.fr. D’habitude, on aime laisser la parole à ceux qui brillent dans notre championnat pour avoir leur ressenti sur leurs performances. Mais le Sénégalais est du genre discret face aux médias. Alors, qui de mieux placés que ses deux derniers entraîneurs pour nous le présenter ? Philippe Hinschberger l’a fait éclore à Metz en 2015-2016, tandis que Jean-Marc Furlan l’a accueilli en prêt pendant 18 mois. Et se souviennent d’un garçon qui a tout pour exploser au plus haut niveau.

A lire aussi >> Ligue 2 : Habib Diallo élu joueur du mois d’août en Ligue 2 !

Philippe Hinschberger (son ancien entraîneur au FC Metz)

Ses premiers pas et son éclosion à Metz

« Quand je suis arrivé (au cours de la saison 2015-2016), c’est Mustapha Kaboré qui jouait et qui avait une longueur d’avance sur Habib Diallo. Mais dès les premières minutes à l’entraînement, j’ai dit à mon adjoint que je trouvais Habib très élégant. Il avait des facilités techniques, et dans ses déplacements, il avait une belle course. Mais il manquait un peu d’arguments au niveau des duels et de l’impact. L’élément déclencheur, c’est quand je l’ai envoyé jouer en réserve. L’équipe B a fait 3-3, et il a planté les 3 buts. Derrière je l’ai intégré au groupe sur le banc, et il a vite su saisir sa chance quand j’ai fait appel à lui. A partir de la 27e journée, il a mis 9 buts dont 4 doublés ! Avec Christian Bekamenga, ils ont grandement participé à la montée en L1. Il s’est vraiment exprimé à ce moment-là. »

Les difficultés en L1, et le prêt à Brest

« En L1, j’ai insisté auprès du président pour le conserver. Mais Mevlut Erding est arrivé et a tout de suite cartonné en 4-2-3-1 avec Cohade derrière l’attaquant. Habib était numéro 2, mais il n’a pas su ouvrir la porte pour s’imposer dans cette division quand Mevlut s’est blessé. J’avais l’impression de le revoir comme à ses débuts, un peu tendre dans l’impact. C’était plus dur en L1 face à des joueurs internationaux et plus expérimentés, c’était un peu prématuré pour lui. Avec l’arrivée de Cheick Diabaté au mercato hivernal, on a donc décidé de le prêter en L2 à Brest. »

A lire aussi >> Habib Diallo inscrit un quadruplé contre l’US Orléans

« Il est tout le temps de bonne humeur »

« Je ne suis pas surpris de sa réussite actuelle. Avec Brest, il a pas mal marqué et il a eu un bon feeling avec un coach qui prône un jeu offensif. En L2, il a compris comment se montrer redoutable, et il a progressé dans le jeu dos au but et dans les duels. Il a des supers qualités de finisseur, et un excellent jeu de tête avec des bons déplacements. Là j’ai l’impression de le revoir avec moi quand il cartonnait, mais avec la maturité en plus. Il ne faut pas oublier que ça reste encore un jeune joueur (23 ans). En-dehors du terrain, à l’image des gens de Génération Foot comme Diagne ou Niane, il est très discret et agréable à coacher. Il est tout le temps de bonne humeur, il est à l’écoute, il travaille et il comprend. »

Jean-Marc Furlan (son ancien entraîneur à Brest)

Son arrivée à Brest

« Il a beaucoup joué chez nous, et il a beaucoup apporté. J’aurais d’ailleurs aimé le conserver cette saison mais Metz l’a bloqué. Quand le travail mené avec un joueur est satisfaisant, on a toujours envie de le poursuivre. D’autant qu’il dispose d’une grosse marge de progression. Notamment dans la concentration et le travail. Mais je pense qu’il n’aura pas ce problème à Metz. Car de ce que j’ai ressenti, j’avais l’impression qu’il avait pleinement l’identité lorraine. Il était prêté chez nous et, parfois, il avait un peu la tête ailleurs, il s’évaporait dans le travail. Je le comprends, je l’ai vécu aussi, c’est normal. Son club, c’est vraiment le FC Metz, il y est attaché. »

Un jeu de tête exceptionnel

« Ses qualités, c’est qu’il aime être dans la surface, c’est un vrai buteur. Mais il sait aussi prendre la profondeur. D’ailleurs je l’avais un peu fait jouer à gauche pour lui inculquer ce poste. Mais je l’ai vite remis dans l’axe car il formait un bon duo avec Gaëtan Charbonnier. Il peut encore progresser dans les zones de conservation et de préparation, au milieu de terrain. S’il n’est pas blessé, plus le temps va passer, plus il va devenir efficace. Et dans quelques années, il plantera 18 buts en L1 s’il a une progression linéaire. Et puis son jeu de tête est exceptionnel. Les joueurs n’aiment plus trop cela aujourd’hui, alors que lui excelle dans ce domaine. C’est sans doute l’un des meilleurs en France, L1 et L2 confondues. Quand il est remplaçant, il a cette capacité à être décisif quand il entre. Et c’est la marque des grands attaquants. Car la concurrence est plus forte à Metz qu’elle ne l’était pour lui à Brest. »

« Un garçon charmant et délicieux »

« En dehors du terrain, c’est un garçon charmant et délicieux. Ce n’est pas un leader de vestiaire, il n’aime pas trop se mettre en avant même si c’est un bon vivant. En revanche, c’est un leader dans le jeu car il est à la finition des actions. C’est quelqu’un de discret et sensible, et c’est un vrai plaisir pour un entraîneur d’avoir un garçon comme lui dans son groupe. Sa réussite actuelle ne m’étonne en rien, je ne suis pas surpris. »

Propos recueillis par Dorian Waymel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport