Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Entretiens avec joueurs - 16 septembre 2018 Dorian Waymel 0 commentaire

Entretien ML2 – Samuel Bouhours : « Je peux apporter à un groupe de Ligue 2 »

Après avoir connu les joies du titre en Ligue 2 et de la montée avec le Stade de Reims, Samuel Bouhours est désormais libre de tout contrat. Alors qu’il a eu plusieurs contacts avec des clubs de notre championnat pendant l’été, aucun n’a pu se concrétiser. Aujourd’hui au chômage, le défenseur de 31 ans est à la recherche d’un projet pour enfin lancer sa saison 2018-2019.

A lire aussi >> Entretien ML2 – Florian Ayé : « Je dois poursuivre la série des attaquants qui ont bien marché à Clermont »

MaLigue2 : Samuel, malgré le titre l’année passée, vous êtes désormais un joueur libre…

Samuel Bouhours : C’est la première fois de ma carrière que je me retrouve au chômage depuis mes débuts chez les professionnels. Et là, c’est une situation difficile car elle dure… J’ai effectué la reprise pendant deux mois au Stade de Reims avec la réserve afin de me tenir en forme et de me préparer. J’ai eu quelques propositions pendant cette période, mais aucune ne s’est malheureusement concrétisée. Aujourd’hui, je m’entretiens individuellement et je suis prêt à répondre présent si on m’appelle demain pour un nouveau challenge !

https://maligue2.fr/2018/08/08/maligue2-fr-se-dote-dune-progressive-web-app-et-de-push/

Comment expliquer cette situation alors que vous êtes un joueur expérimenté, qui compte 90 matchs de L1 et 160 de Ligue 2 ?

C’est un véritable concours de circonstances… Pour diverses raisons, je n’ai pas pu rejoindre un nouveau club. Par exemple, il fallait attendre qu’un joueur parte pour libérer de la place dans un effectif, sauf que finalement le joueur en question n’est pas parti… Et ce scénario s’est répété à plusieurs reprises pour au final ne pas pouvoir signer avant la fin du mercato.

Vous aviez été blessé en début de saison l’année passée, êtes-vous à 100% aujourd’hui physiquement ?

Oui, bien sûr ! Je m’étais blessé aux adducteurs lors de la fin de la saison précédente. J’ai été arrêté jusque novembre, mais ensuite j’ai pu me relancer à 100% lors de la deuxième partie de saison avec Reims, après la blessure de Koné au poste de latéral gauche.

« Je ne suis pas un joueur à problèmes »

Les choses étaient claires avec David Guion, il n’y avait pas de possibilité de prolonger l’aventure pour la L1 ?

Il m’a reçu fin mars, début avril, lorsque que nous étions à 99% sûrs de ne plus laisser échapper la montée. Il m’a fait part de son choix, et il m’a dit qu’ils allaient recruter. Tout était clair, j’ai accepté cette décision et je ne suis pas un joueur un problème, le genre de joueur à foutre le bordel dans un groupe. J’ai continué à m’entraîner à fond et le coach m’a d’ailleurs mis titulaire lors du dernier match de la saison contre Nîmes afin de pouvoir faire la fête avec Delaune et recevoir le trophée. Je n’ai jamais triché, je sortais de grosses saisons avec Tours, c’est comme ça.

A lire aussi >> Sa découverte de la L1 avec Amiens, sa saison à QRM… entretien ML2 avec Jordan Lefort

Pensez-vous désormais pouvoir trouver rapidement un club, ou faudra-t-il attendre la trêve hivernale pour que ça bouge de nouveau ?

Je peux apporter à un groupe de Ligue 2 grâce à mon expérience. Je ne pense pas que mon âge (31 ans) soit un frein. Au contraire. On n’a peut-être plus les jambes de 20 ans, mais ce sont les meilleures années avec tout le vécu accumulé. Je n’ai peut-être disputé qu’un tiers de la saison dernière avec Reims, mais j’ai participé au titre et j’ai eu l’exigence d’un club champion au quotidien. Je m’entraîne afin d’être prêt si on m’appelle demain ou dans une semaine. Les effectifs sont plus ou moins faits, et je sais que c’est plus difficile désormais pour les clubs d’amener un nouveau joueur en cours de route. Et si je dois attendre décembre, je serai prêt également, je vais continuer à me préparer très sérieusement même si ce n’est pas évident quand on est seul.

Avez-vous une préférence pour une division en particulier comme la L2 ou le N1, ou alors l’étranger ?

Je suis ouvert à toutes les propositions. Quand on est au chômage, on n’aspire qu’à jouer et qu’à retrouver le plaisir sur les terrains !

Propos recueillis par Dorian Waymel

Crédit photo : Stade de Reims

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport