Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Interviews - 07 septembre 2018 Laurent Mazure 1 commentaire

Entretien ML2 – Stéphane, des Ultras Roisters : « Le président de Valenciennes n’est plus l’homme de la situation »

Valenciennes a déchanté, sportivement, contre Clermont vendredi dernier (0-4, 6e journée de Ligue 2). En tribunes, le moral est encore plus bas. Les inconditionnels du Hainaut, toujours moins nombreux, ne cessent de sortir des messages de ras-le-bol envers leurs dirigeants, et notamment le président Eddy Zdziech. Ce jeudi soir, une action a même eu lieu au stade du Hainaut. Vice-président des Ultras Roisters, Stéphane a accepté de répondre à nos questions.

A lire aussi >> ITW – Eddy Zdziech est satisfait du mercato d’un Valenciennes « en capacité de faire un joker »

MaLigue2 : Stéphane, la colère atteint son paroxysme au VAFC…

Nous nous sommes réunis avec les différents groupes de supporters très récemment. Nous devons passer à l’action. Cela fait 4 mois que l’on n’a plus de nouvelles de la direction du club. Nous ne voyons aucune direction, aucun projet, aucun avenir. En juin, nous avions demandé au président Zdziech une réunion ouverte avec les supporters. Il s’agissait d’expliquer la stratégie du mercato estival, l’ambition à venir sur la saison en cours, son plan pour les années à venir. Mais également le plan au niveau de la formation. Il nous a répondu que l’on verrait plus tard, à la fin du marché des transferts. Et puis, il a vu des banderoles. Il n’a pas aimé et a répondu qu’il ne voulait pas nous voir.

Finalement, une réunion aura bien lieu…

Oui, nous serons reçus mercredi prochain par le président et certains actionnaires. Ce sera une première. Nous sommes ouverts au dialogue et nous aurons de nombreuses questions à lui poser. Reste que, pour le moment, nous avons du mal à voir son projet. Il n’est plus l’homme de la situation.

Entendez-vous ou voyez-vous des choses qui vous font réagir de la sorte ?

Quand le responsable du centre de formation affirme qu’il n’y a plus de moyens… Quand un synthétique impraticable n’est pas remplacé… Au stade du Hainaut, les écrans géants et les publicités ne fonctionnent même plus. Chez nous, à VA, le référent supporter est bénévole ! Nous sommes l’un des seuls clubs dans ce cas en France…

Chez les supporters, il y a un phénomène d’érosion…

Nous ne sommes pas contents. Quand je vois Sébastien Roudet qui dit que l’on vise la 10e place… Nous voulons de l’ambition ! Cet été, nous avons perdu 20% de nos adhérents chez les Roisters. Chaque association de supporters a perdu ce ratio. Nous avons aussi perdu des abonnés au Hainaut. Là, on va jouer le ventre mou ou le maintien…

Vos actions ne visent cependant pas les joueurs.

Non, nous tentons de faire des actions ciblées pour ne pas qu’il y ait d’incidence sur le terrain. Nous n’avons pas beaucoup de contacts avec les joueurs et nous espérons que cela évoluera afin de leur expliquer les raisons de nos actions. Nous les faisons aussi pour eux. Ils ont besoin d’avoir un club ambitieux avec des moyens à leur disposition.

Pouvez-vous revenir sur ce qu’il s’est passé ce jeudi soir ?

Nous avons appris, dans la semaine, que le président recevrait les partenaires et les politiques au Hainaut. Nous avons donc décidé d’y aller. C’était l’occasion de montrer à tout le monde notre désaccord sur le projet présenté…enfin sur l’absence de projet. Nous sommes arrivés à une cinquantaine, avec banderoles et fumigènes. Nous sommes restés 10 minutes, pas plus, car 6-7 camionnettes de forces de l’ordre sont arrivées. C’est comme ça qu’on nous accueille…

Désormais, qu’attendez-vous ?

Pour les actions futures, nous verrons. Il y a la réunion de mercredi et en fonction de cela… Mais on ne croit pas au miracle. De toute façon, notre impression, c’est que le président ne fédère pas. Il a beaucoup d’ennemis. Il y a tellement de personnes qui ne veulent pas de lui…

Propos recueillis par Laurent Mazure

1 Commentaire

  • Ce président a cru s’offrir une marotte, un jouet mais entre la gestion d’une PME et celle d’un club pro, la marge est large. Depuis la présidence de Legrand, ce club historique du championnat n’a cessé de perdre de son âme et de sa valeur, sportive et morale. Il faut aujourd’hui un président à temps plein qui amène des sponsors, de l’argent, un projet à long terme et surtout un veritable entraîneur. Zdziech n’a pas l’étoffe. Mais malheureusement ce pauvre V.A. est devenu un tremplin pour des hommes en mal de pouvoir et de reconnaissance politique locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport