Téléchargez notre application Ligue 2

Bryan Bergougnoux : « J’aurais aimé partir alors que Tours était sauvé en Ligue 2 »

Anciens de L2

L’attaquant Bryan Bergougnoux a pris sa retraite à la fin de la dernière saison de Ligue 2, après que son club du Tours FC a été relégué en National. A 35 ans, il a décidé qu’il était temps d’en finir et souhaite désormais passer ses diplômes d’entraîneur pour entamer sa reconversion.

A lire aussi >> Olivier Boscagli : « J’ai enchaîné, et j’ai gagné en efficacité à Nîmes » en Ligue 2

Le triple champion de France avec Lyon est revenu sur la fin de son aventure compliquée du côté de Tours, dans un entretien pour La Nouvelle République : « Il y a plein de paramètres extra-sportifs à prendre en compte. J’aurais aimé finir différemment, c’est sûr. J’aurais aimé partir alors que l’équipe était sauvée en L2. En fait, à chaque saison, il fallait recréer un groupe. Et non seulement, on avait un effectif neuf, mais, souvent, on avait un nouveau coach. Du coup, à chaque fois, on commençait doucement, le temps que cela prenne. Cela n’a jamais été simple et je trouve qu’on a tout de même tenu pas mal de temps par rapport à ces conditions ».

Le temps de la reconversion

Auteur de 13 apparitions pour 1 but la saison dernière, l’attaquant aux 357 matchs en professionnel devrait continuer à jouer au niveau amateur, peut-être vers Evian, tout en travaillant pour passer ses diplômes d’entraîneur : « Je suis passionné. C’est pour cela que j’ai du mal à arrêter ma carrière. Je souhaitais continuer, mais avec mon âge , c’était compliqué. J’ai un projet. Si cela se concrétise, cela me fera une petite transition. Cela me permettra de jouer et d’entamer une reconversion et de passer mes diplômes afin de de devenir entraîneur ».

A lire aussi >> Karim Azamoum : « Il faut parfois savoir passer le flambeau »

Interrogé sur la possibilité d’entraîner le Tours FC, club au sein duquel il a passé 6 saisons, le principal intéressé ne s’interdit pas l’éventualité d’un retour : « Pourquoi pas ! Mais j’en suis encore très très loin. J’ai eu pas mal de messages de supporters me le demandant. Je vais déjà bien me préparer. Entraîner est un métier difficile, qui ne s’improvise pas… ». Et qui sait, peut-être bien un jour un retour sur un banc de Ligue 2 ?

A lire aussi >> Premier contrat pro pour un jeune de l’ESTAC qui part en prêt à Tours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications