Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

AS Nancy Lorraine - 27 juillet 2018 Louis Gilles 0 commentaire

Néry-Cuffaut, quand Nancy et VA échangent leurs latéraux

Le mercato continue de battre son plein partout en Europe, et en Ligue 2 également jusqu’au 31 août. Alors que le championnat débute très prochainement, les écuries de Ligue 2 tentent de boucler au plus vite les arrivées de joueurs aux postes recherchés. A Valenciennes, on a ciblé très tôt le profil de Joffrey Cuffaut, arrivé libre en provenance de Nancy dès le 8 juin. Loris Néry, non prolongé par le VAFC, a lui fait le chemin inverse en s’engageant avec l’ASNL en début de semaine. Une situation assez rare pour les deux joueurs, nouvelle recrues de leurs deux anciens clubs.

A lire aussi >> Entretien ML2 – Joffrey Cuffaut : « Valenciennes a un projet ambitieux »

Les deux profils sont pourtant similaires : latéral de formation, droitier, 75kg, petit gabarit de moins d’1m80, entre 25 et 30 ans… On pourrait continuer la comparaison en soulignant leur fin de contrat similaire après 5 saisons pour l’un, 6 pour l’autre, leur connaissance commune de la Ligue 1, de la Ligue 2 et des relégations et leur capacité à s’adapter aux deux côtés dans les couloirs. Mais alors pourquoi sont-ils partis, et pourquoi dans des clubs qui venaient de se séparer d’un tel profil ?

Un sentiment de « nouveau souffle », de besoin d’ailleurs

La réponse se trouve sûrement dans les déclarations des principaux intéressés. Dans des entretiens pour MaLigue2, les deux joueurs étaient revenus au mois de juin sur leurs situations respectives. Et l’on peut dire que la comparaison ne s’arrête pas au physique avec eux ! Joffrey Cuffaut déclarait à propos de son départ de Nancy « Cette ville restera toujours importante pour moi. Mais à 30 ans et après 5 années dans le même club, il était temps de donner un nouveau souffle à ma carrière » quand Loris Néry disait plus ou moins la même chose de Valenciennes : « Après six ans, c’est sûr que cela crée des liens spéciaux. Et il est vrai que j’étais sans doute de mon côté arrivé au bout d’un cycle avec Valenciennes après six ans. Je pense qu’il était temps d’aller voir ailleurs, de me sortir de ma zone de confort ».

En terme de temps de jeu, l’avantage est à Joffrey Cuffaut, qui sort de 2 saisons consécutives à 30 et 31 matchs de championnat. Loris Néry, quant à lui, était un petit peu plus en difficulté la saison dernière avec 21 rencontres disputées mais il n’a que 27 ans et rend 3 années à son aîné, ce qui équilibre quelque peu la balance. Quoi qu’il en soit, les deux joueurs étaient des cadres dans leurs équipes respectives et étaient appréciés par leur public. Des éléments qui suscitent naturellement des émotions.

Partir avec des émotions, mais vers où ?

Les deux joueurs possèdent un vrai passé avec leurs clubs et cela se ressent dans leurs déclarations. « J’ai vécu de très bon moments dans ce club, comme de moins bons avec la descente en Ligue 2 en 2014 notamment » déclarait Loris Néry pour ML2. Joffrey Cuffaut tenait la même discours au sujet de l’ASNL : « J’ai vécu de très belles années là-bas avec un titre de champion, une saison en L1. Là, c’était un vrai crève-cœur de vivre une saison comme celle-là. Le maintien, c’était vraiment le minimum à assurer ».

A lire aussi >> Entretien ML2 – Antony Robic : « On aimerait amener Nancy le plus haut possible »

Leur départ étant acté, il fallait néanmoins que les latéraux trouvent un club qui répondait à leurs attentes, et l’on peut dire que le mot d’ordre était « ambitieux ». Joffrey Cuffaut, déclarait « Ils ont l’intention de jouer à court terme quelque chose d’intéressant, avec un projet ambitieux » à propos de VA alors que Néry, à la recherche d’un challenge intéressant, disait : « Je recherche surtout un projet ambitieux, que ce soit en L1, en L2, ou à l’étranger. J’aimerais rebondir dans un bon club ». Leurs ambitions semblent donc comblées avec leurs signatures respectives dans le Nord et en Lorraine.

Et maintenant ?

A présent, les ambitions des deux clubs sont bien différentes. Valenciennes souhaite obtenir son maintien dans un premier temps et jouer à moyen terme le haut de tableau. Nancy, de son côté, sort d’une saison catastrophique avec une 17ème place et a pour 2018-2019 une volonté de se relever au plus vite et de rejouer le haut de tableau sans se fixer de limites. A titre personnel, Joffrey Cuffaut devrait avoir une place de titulaire quasiment assurée, dans une effectif léger où il arrive comme une valeur sûre. Loris Néry devra sûrement un peu plus batailler avec la concurrence de Laurent Abergel, qui est bien installé par Didier Tholot en latéral droit. Il pourra sûrement plus apparaître cette saison comme latéral gauche au sein de la formation rouge et blanche. Quoi qu’il en soit, la 12ème journée de Ligue 2 qui aura lieu le week-end du 26 octobre sera sûrement le fruit de belles retrouvailles pour les deux joueurs puisque Valenciennes recevra Nancy à cette occasion. Alors, qui aura le plus gagné au change à ce moment de la saison ?

A lire aussi >> Entretien ML2 – Loris Néry : « J’étais arrivé au bout d’un cycle à Valenciennes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport
Call4Sport
TooGoal
Ligue de Football Professionnel