Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

AS Nancy Lorraine - 24 juillet 2018 Clovis Canivenc 0 commentaire

Entretien ML2 – Antony Robic : « On aimerait amener Nancy le plus haut possible »

Maintenus lors de l’ultime journée en mai dernier, les joueurs de l’AS Nancy-Lorraine ont pu profiter de l’intersaison pour digérer cette saison difficile. Ils s’apprêtent à en attaquer une nouvelle, ce vendredi, à domicile contre l’AS Béziers avec l’ambition de faire bien mieux. Pour MaLigue2, le milieu offensif, Anthony Robic (32 ans) fait le point sur son équipe.

A lire aussi >> Officiel : Loris Néry signe en faveur de Nancy !

MaLigue2 : La préparation se termine, est-ce que vous avez hâte de retrouver la compétition ?

Antony Robic : Carrément ! On a hâte d’y être pour en découdre et bien commencer ce championnat à domicile.

La saison dernière, vous avez été victime de plusieurs blessures comme certains de vos coéquipiers, l’aspect physique de cette préparation était donc primordial ?

Effectivement, on a eu pas mal de blessés dont moi. Pourtant je n’ai pas pour habitude de l’être mais là j’ai rechuté deux fois sur la même blessure au psoas. C’est vrai que cette année, en faisant venir un deuxième préparateur physique, ils ont prévu de quoi éviter tout ça. C’était important de bien remettre sur pied ceux qui étaient blessés en fin de saison pour attaquer une préparation non-tronquée.

Êtes-vous à 100% de vos capacités physiques aujourd’hui ?

Oui, tout à fait. Je suis revenu bien en fin de saison dernière mais j’étais trop court pour pouvoir jouer le dernier match. Si on était allé aux barrages, je pense que j’étais prêt pour. Ma préparation individuelle pendant les vacances était importante surtout par rapport aux sensations et aux douleurs. Cela faisait presque trois mois que je n’avais pas fait d’entrainement collectif donc j’avais hâte de reprendre sans appréhension. Et je suis content parce que je n’ai pas de douleur, je suis à 100% et j’ai de bonnes sensations. Dans les matchs amicaux, ça s’est plutôt bien passé. J’ai pu mettre deux buts donc renouer avec l’efficacité et faire trembler les filets. A mon poste offensif, c’est important d’être décisif.

Pour revenir sur la saison dernière, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné selon vous ?

Je pense qu’il y a pas mal de choses quand même. On avait un groupe assez jeune. Aujourd’hui on a un peu plus d’expérience dans le groupe. Les jeunes c’est bien mais trop leur demander ou les mettre dans le bain directement, ce n’est pas la meilleure des choses. Les ambitions, vu qu’on venait de descendre, étaient tout autre. On savait que le championnat allait être difficile, que la Ligue 2 est homogène mais on a eu du mal à basculer dans la mentalité d’une équipe qui joue le maintien. Cela a mis du temps. On s’est fait peur mais on est content aujourd’hui de pouvoir toujours évoluer en Ligue 2. C’est pour ça qu’on a à cœur d’attaquer le championnat. On est un peu revanchard par rapport à ça et on espère ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Il y a des joueurs d’expérience qui sont arrivés cet été et qui ont déjà connus des montées en Ligue 1, quel est votre point de vue sur ces recrues ?

C’est important pour le groupe. Cela crée un équilibre. Ernest Seka est un défenseur central, Danilson Da Cruz joue milieu défensif donc c’est une colonne vertébrale importante et expérimenté. Il y a aussi Pape Sané qui nous a rejoint et qui va nous faire du bien devant, je pense. C’est important d’avoir de la concurrence à tous les postes. Il faut qu’elle soit saine et qu’elle serve à faire avancer le groupe.

A lire aussi >> Nancy désigne son nouveau capitaine pour la saison 2018-2019

Le fait d’avoir trouvé une certaine stabilité cet été avec finalement peu de mouvements dans l’effectif et la prolongation de Didier Tholot, c’est plutôt bon signe avant d’attaquer cette nouvelle saison ?

C’est important que le coach soit là et ait prolongé. La mission qu’il avait était loin d’être facile. A présent, il peut travailler plus sereinement tout en conservant ses idées et ce qu’il a apporté de bien en fin de saison. C’est un coach qui apporte une grinta, une envie de toujours gagner et d’être solide défensivement. Par rapport au groupe qu’on avait l’an dernier, beaucoup de joueurs sont toujours là, notamment les cadres. Je pense qu’on risque d’être une équipe beaucoup plus solide cette année. C’est ce que l’on veut en tout cas.

Est-ce que vous estimez qu’un club comme Nancy doit forcément viser la montée ?

On vous dira toujours que Nancy n’a peut-être rien à faire là, que c’est un grand club avec une histoire. Ce qui est vrai mais il ne faut pas oublier ce qu’il s’est passé l’an dernier. Il faut s’en servir pour éviter de faire les mêmes erreurs. Je pense que, dans un premier temps, il va falloir viser le maintien le plus rapidement possible. Et après se fixer aucune limite. Nancy est un grand club et on aimerait l’amener le plus haut possible, comme c’était le cas il n’y a pas si longtemps. Ce sont de bons souvenirs qu’on a envie de revivre.

A lire aussi >> Jacques Rousselot : « On a un statut de club de L1 qui sommeille dans nos têtes »

A titre personnel, quels sont vos objectifs pour cette saison 2018-2019 ?

On va dire déjà éviter les blessures même si je n’étais pas habitué à ça. Et ensuite jouer un maximum que ce soit à droite, à gauche ou même devant si on a besoin de moi. J’espère être le plus performant et efficace possible. Pour moi, un but ou une passe décisive ça me procurera la même joie. J’ai envie de continuer sur ce que je faisais. Je serais de mieux en mieux en enchainant les matchs. J’ai vraiment envie d’aider le groupe à faire une grosse saison.

Propos recueillis par Clovis Canivenc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport