Téléchargez notre application Ligue 2

Ex-Domino’s Ligue 2 – Que deviennent-ils ? Kévin Hoggas (FBBP 01)

Anciens de L2

Cadre du FBBP 01 depuis 2016, Kévin Hoggas (26 ans) s’est envolé pour Belgique et le Cercle Bruges, l’hiver dernier. Un choix dicté par le souhait du club de l’Ain de faire rentrer un peu d’argent à six mois de la fin de son contrat. Le milieu de terrain quittait alors son équipe, en pleine lutte pour le maintien. « Ça a été un choix délicat quand même. C’est difficile de laisser une équipe quand elle est dans le dur. Mais il y a parfois des offres qui ne se refusent pas. J’aurais aimé essayer de les aider à obtenir ce maintien mais la vie en a décidé autrement et j’ai dû faire un choix », explique-t-il à MaLigue2. Depuis les trajectoires de Kévin Hoggas et du FBBP 01 ont été diamétralement opposées. 

Un montée en D1 belge

Kévin Hoggas sous le maillot de l’Evian TG

En six mois au sein du club filiale de l’AS Monaco, il a disputé huit rencontres et participé à la montée en première division belge de son équipe. Une volonté du club monégasque de voir le Cercle Bruges accéder à l’élite, en prêtant plusieurs jeunes joueurs en Belgique. « Ça s’est plutôt bien passé. Quelques mois après mon arrivée, on a acquis l’accession en D1A, donc en première division belge. Ça ne pouvait pas beaucoup mieux se passer. C’était clairement l’objectif annoncé du club, annonce Kévin Hoggas. C’est un club qui a été racheté par Monaco donc Monaco a mis des moyens en place pour monter, avec notamment des prêts ». Mais dans le même temps, son ancien club n’a pas réussi à se maintenir en Domino’s Ligue 2, en s’inclinant lors du barrage face au Grenoble Foot 38.

A lire aussi >> Bilan – Trop perméable, diminué et inconstant, le FBBP 01 a manqué la passe de trois

Au terme d’une saison compliquée, notamment défensivement, Bourg-en-Bresse a donc retrouvé le National, deux ans après l’avoir quitté. Une déception pour celui qui a disputé 51 matchs (5 buts, 8 passes décisives) sous le maillot burgien : « J’ai suivi ça de près, comme je jouais rarement le vendredi, du coup j’essayais de suivre les matchs en direct. J’ai été triste comme un supporter qui voit son équipe descendre. J’ai aussi eu l’occasion de suivre les deux matchs du barrage. J’ai été triste de cette descente mais je pense qu’ils vont rebondir et que ça leur servira pour la suite ».

« Je ne me vois pas revenir en France »

La saison prochaine, Kévin Hoggas va donc découvrir la Jupiler Pro League, la première division belge. Un championnat relevé qui compte des clubs comme Anderlecht, le Standard de Liège ou encore le FC Bruges. « Je ne connais pas encore ce niveau. J’ai pu voir un peu le niveau de la deuxième division belge. D’ici un mois, je pense connaitre la D1 donc on va voir, confie le meneur de jeu. Il y a des belles équipes qui jouent l’Europe, la Ligue des Champions. C’est un championnat très intéressant. On va pouvoir se jauger. Je me sens bien au Cercle et je ne me vois pas revenir en France, pas dans l’immédiat en tout cas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications