Téléchargez notre application Ligue 2

A Metz, Matthieu Dossevi « intéresse beaucoup de clubs » selon son frère

FC Metz

Recruteur au Standard de Liège, Thomas Dossevi n’est autre que le frère de Matthieu Dossevi, joueur du FC Metz. Il y a une dizaine de jours, il était invité de o2 radio, et en a profité pour donner des indications sur le futur de son frère. A l’époque, aussi, Dossevi n’avait pas définitivement signé en Lorraine, où il n’était que prêté par le Standard. Reste que de nombreux clubs semblent à l’affut.

A lire aussi >> Nolan Roux vers un départ de Metz pour le Portugal ?

« Il va partir de Metz, c’est une certitude. Ils vont se mettre tranquillement autour de la table table avec les dirigeants du Standard de Liège pour trouver une solution avec d’autres clubs. C’est vrai qu’il y a beaucoup de clubs qui s’intéressent à lui, il sort d’une très grosse saison, il retrouve vraiment des sensations. »

De son côté, Philippe Gaillot, le directeur général adjoint de l’entité grenat, évoque dans L’Equipe cette levée de l’option d’achat, et son espoir de le voir désormais poursuivre l’aventure : « On avait la capacité financière de le faire, donc on a levé l’option d’achat. On est plus forts avec lui. On va voir le fonctionnement qu’il peut trouver avec le coach. » Un Frédéric Antonetti qu’il n’a pas encore rencontré.

Par ailleurs, les dirigeants messins pourraient vendre Moussa Niakhaté, arrivé de Valenciennes l’été dernier. Le jeune défenseur de 22 ans pourrait être transféré moyennant 5 M€. Selon le quotidien national, Saint-Etienne serait sur les rangs.

Vos commentaires :

  1. Certes, revendre a toujours été une obligation pour le FC Metz afin d’exister vu le manque de trésorerie mais que de très bons joueurs partis pour une poignée de dollars et qui ont démontré un gros potentiel par la suite. Des joueurs parfois bradés !!! Et que dire de certains “mercenaires” venus relancer leur carrière à Metz et qui ensuite en repartent sans même dire merci au club… Les erreurs de recrutement cette saison, n’ont aidé ni le club, ni l’entraineur. Il faudra réfléchir et repenser cette cellule de recrutement. Si les entraineurs issus du sérail n’ont pas réussi, les recruteurs issus eux-aussi du sérail, n’ont guère fait mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications