Domino’s Ligue 2 – Brest arrache les trois points à Paris au bout de l’ennui

Championnat

Au bout de l’ennui, le Stade Brestois est venu à bout du Paris FC ce samedi à Charléty (0-1) grâce à un but dans le temps additionnel d’Habib Diallo. Une deuxième victoire consécutive précieuse dans la lutte pour la montée pour les Bretons, alors que le Paris FC reste bloqué au pied du podium avec ce revers.

Le fait de match

Les deux formations se dirigeaient droit vers le match nul et vierge. Mais une ultime approximation de la défense parisienne allait offrir la victoire au Stade Brestois dans le temps additionnel. Berthomier parti dans le dos de la défense, le gaucher servait idéalement Habib Diallo face au but vide pour le but vainqueur (1-0, 91e), offrant une deuxième victoire d’affilée un peu inespérée aux Bretons.

Le jeu

Le Paris FC connaissait un coup dur d’entrée avec la blessure de Bong dès sa première intervention au bout de deux minutes de jeu. Après avoir tenté de conserver sa place, le défenseur central devait céder sa place sur civière à Samuel Yohou. Un premier changement bien négocié par le club de la capitale, qui se créait ensuite la première occasion franche avec un débordement de Lalaïna repris d’une volée acrobatique par Tchokounté, juste à-côté du cadre de Larsonneur (12e). Brest réagissait quelques minutes plus tard avec un bon coup-franc d’Autret repris de la tête par Diallo, mais sans inquiéter Demarconnay (17e).  Une rencontre équilibrée et très fermée, où les coups de pied arrêtés permettaient de voir un peu d’action, avec une frappe enroulée de Saint-Louis au ras du poteau, sur laquelle le gardien brestois s’était de toute manière couché (26e). Hormis quelques bons débordements de Lalaïna, pas grand-chose à se mettre sous la dent au final au cours de la première période conclue logiquement sur un score nul et vierge.

La seconde période débutait sur le même rythme. Juste après l’heure de jeu,  la défense brestoise laissait pour une fois un peu d’espace dans son dos. Cyril Mandouki s’infiltrait sur la droite de la surface et trouve idéalement Malik Tchokounté en retrait. Mais la frappe de l’attaquant parisien manquait de puissance pour surprendre Gautier Larsonneur. La plus belle action de la rencontre côté parisien, sans succès pour débloquer le score. De quoi piquer un peu au vif les Brestois, qui se procuraient à leur tour une bonne opportunité. Mais Habib Diallo manquait de précision avec son pied gauche sur un excellent service d’Alexandre Coeff (73e). Mais l’attaquant allait se rattraper un quart d’heure plus tard pour libérer Brest (voir ci-dessus).

L’incidence au classement

Avec cette défaite concédée sur le fil, le Paris FC stagne au pied du podium, à deux points de l’AC Ajaccio et à trois unités du Nîmes Olympique. En revanche, le Stade Brestois réalise une belle remontée au classement, en passant de la 10e place à la 8e, mais à égalité de points avec Le Havre, à seulement une petite longueur des play-offs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *