Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

Championnat - 14 février 2018 Dorian Waymel 0 commentaire

L’oeil de…Richard Sette sur le Tours FC : “Imagine…”

Pour notre chronique hebdomadaire avec les suiveurs assidus de la Domino’s Ligue 2, Richard Sette nous parle aujourd’hui de la rencontre Tours-Paris FC (1-2). Le journaliste et commentateur de beIN Sports relate d’un côté les faits déroulés pendant ce match de la 25e journée, et imagine ensuite dans les paragraphes en gras et en italique ce à quoi pourrait ressemble une “remontada” de l’actuelle lanterne rouge du championnat.

A lire aussi >> Tours FC : Jean-Marc Ettori pour faire « l’équipe vendredi prochain » à Nîmes ?

Imagine…

“Depuis le passage de la Ligue 2 à 20 clubs en 1998-1999, 17 équipes ont compté 21 points ou moins après 25 journées de championnat. Sur ces 17 clubs, seulement deux sont parvenus à se maintenir à la fin de la saison: Nîmes lors de la saison 2008/2009 et… Tours l’an passé. Cette saison, après 25 journées, le TFC compte 9 points.

(Imagine… il reste encore 39 points à prendre, imagine un instant le parcours sans faute, la fameuse « remontada », le Tours FC le fait encore ! Se maintenir quand plus personne n’y croit !)

Vendredi pour la J25, Tours reçoit le Paris FC et lutte pour sa survie. Tout le monde semble avoir déjà condamné les hommes de Jorge Costa. Le stade sonne creux, la faute au froid ? La faute aux résultats ? Le temps a balayé les tribunes, les résultats ont glacé les espérances et figé cette équipe sur cette pente glissante nommée fond du classement. Mais il existe encore quelques supporters que l’hiver n’a pas découragé, ils sont moins nombreux, mais au moins ils sont là et ils ne veulent pas abandonner.

(Imagine… les tribunes du Stade de la Vallée du Cher remplies, les drapeaux, la ferveur, les chants, imagine tout ça en vrai comme avant et pas seulement sur l’écran géant)

20h. Sur le terrain, la partie débute, et Tours se rue à l’attaque. L’équipe est dans son match, le Paris FC est bousculé. La voilà cette équipe de Tours cannibale, qui a décidé de dévorer le championnat, chaque ballon touché est transmis vers l’avant, leur volonté est de progresser, de percuter, de perturber.

(Imagine… Tours capable de prendre les commandes face à une équipe du Top 5, avec un message fort : Tours n’est pas mort)

John Tshibumbu, sur le front de l’attaque du TFC, est à droite, puis à gauche, puis dans l’axe. Il multiplie les courses, et les appels jusqu’à cette inspiration à la 20ème minute de jeu et ce ballon lobé qui vient tranquillement franchir la ligne de but des parisiens pour ouvrir le score. Une courbe idéale pour un début de match séduisant.

(Imagine… Tours qui créé la surprise, John Tshibumbu héros d’un soir, homme du MultiLigue 2 sur beIN SPORTS, qui raconte son but et évoque à Samuel Ollivier et Robert Malm cette fameuse victoire référence que le groupe convoite depuis tant de temps maintenant)

Mais las, Tours est fragile, l’équipe se fige à nouveau, il ne faut pas se tromper, faire la bonne passe, ne pas se faire intercepter. La pression qu’impose le Paris FC pour recoller au score a gelé les intentions des hommes de Jorge Costa. Tours recule, le match bascule. Malik Tchokounté, qui n’avait jamais marqué à l’extérieur cette saison, égalise dans les dernières minutes. Le spectre d’une nouvelle soirée cauchemar se profile, le match nul ne suffisant pas à enclencher une dynamique. Le doute devient pesant.

(Imagine… La pression, 5 minutes pour sauver ta saison, 5 minutes pour s’offrir une semaine de répit, imagine le ballon récupéré par Mancini, le débordement de Miguel, la passe dans la profondeur de Belkebla, le coup de tête rageur de Devaux et le poing serré de Costa)

91ème minute. Paris marque à nouveau et l’emporte 2 buts a 1… Tours laisse échapper la victoire,

(Imagine le scénario le plus dramatique, devoir te relever après ça, continuer à t’entrainer, et essayer chaque week-end… Ce soir encore Tours n’aura rien)

Quel est le pire ? Ne pas avoir ce que l’on souhaite ou bien l’obtenir et s’apercevoir que ce n’est pas suffisant ? Une chose est sûre désormais; pPour le Tours FC, le temps qui passe est désormais devenu le temps qui reste…

(39 points…une fin de saison dantesque ? Imagine seulement…)”

Par Richard Sette, pour MaLigue2.fr

A lire aussi >> Jorge Costa : « J’ai quinze joueurs blessés à différents degrés…»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport
Call4Sport
TooGoal
Ligue de Football Professionnel