L’Oeil de…Alban Lepoivre : « Le Paris FC a appris de ses erreurs »

Championnat

Pour notre chronique hebdomadaire avec les suiveurs assidus de notre championnat, Alban Lepoivre, journaliste et commentateur pour Europe 1, livre son regard sur l’impressionnant début de saison de l’AC Ajaccio, deuxième de Domino’s Ligue 2.

Le Paris FC a appris de ses erreurs

L’excellent début de saison du Paris FC n’était pas un feu paille. Les “petits” parisiens confirment et apportent un peu de fraîcheur dans cette Ligue 2, trop habituée à voir plus ou moins les mêmes équipes chaque saison.
Peut être que le PFC n’ira pas au bout. Que la Ligue 1 n’est qu’une utopie. Mais difficile de se voiler les yeux lorsque l’on pointe à la 3e place après 23 journées. Paris est aujourd’hui un candidat pour l’élite. Son jeu en est témoin. Ses statistiques aussi. 2e meilleur défense de L2. Et surtout, le PFC est l’équipe qui a le moins perdu cette saison avec 3 défaites seulement. Mais surtout : le club a appris de ses erreurs. Il y a 2 ans le président Ferracci avait eu la folie des grandeurs. Avait sacrifié Christophe Taine, l’entraîneur qui lui avait permis d’accéder à la L2. Avait bouleversé son effectif pour finalement vivre une saison à la cave et redescendre aussitôt sans gloire. Finalement, la longue période d’attente de la mi-saison a peut être été salvatrice. National ou Ligue 2 ? Jusqu’au bout les parisiens ont attendu. Au final l’effectif n’a que très peu changé et l’équipe a pu surfer sur sa bonne dynamique de fin de saison dernière. Et aux manettes, un coach que je suis ravi de voir réussir car sa première expérience en Ligue 2 dans les remous d’un club comme le Tours FC ne lui avait pas permis de montrer ses qualités.
J’espère de tout coeur voir le PFC monter. Le spectre du fameux “2e grand club à Paris” m’intrigue. Le PFC pourrait-il (sur)vivre dans l’ombre de son géant voisin ? Pourrait-il remplir un stade Charléty quasi désert à chaque match. Pourrait-il y avoir une ferveur, un engouement autour de ce club qui peine à se positionner sur l’échiquier du football d’île de France ? Cette situation serait presque inédite depuis la fausse rivalité monté de toute pièce dans les années 80 entre le Matra et PSG.

Par Alban Lepoivre, pour MaLigue2.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications