Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Championnat - 20 décembre 2017 Dorian Waymel 0 commentaire

L’oeil de Robert Malm : Tops/Flops, révélations… son bilan de la mi-saison en Domino’s Ligue 2

Pour notre chronique hebdomadaire, le consultant numéro 1 du monde de la Domino’s Ligue 2 sur beIN Sports réalise son bilan de mi-saison pour MaLigue2. Sans plus attendre, découvrez donc les tops, les flops et les coups de coeur de Robert Malm.

A lire aussi >>Un Stade de Reims XXL s’envole en tête de la Domino’s Ligue 2 !

MaLigue2: Robert, qu’avez-vous pensé de cette première moitié de championnat ?

Robert Malm : Pour la deuxième année de suite, on assiste à un championnat très serré et très excitant à ce stade de la compétition. A part Reims qui s’est décroché en tête. Avec 44 points à la trêve, ils sont bien partis pour rejoindre la Ligue 1. On peut rajouter Nîmes aussi, qui peut compter 40 points en cas de victoire dans le match en retard au Gazélec. S’ils continuent sur ce rythme, ils pourraient valider leur place en haut assez rapidement. Derrière, on a 7-8 équipes qui vont, désolé de l’expression, « se bastonner » pour les play-offs jusque la 5e place, afin de continuer à rêver de l’élite.

C’est une bonne chose selon vous l’instauration des play-offs en fin de saison du coup ?

Pour être tout à fait franc, et je l’ai déjà dit sur beIN Sports, je pense qu’à terme on assistera à seulement deux montées par saison. Au niveau de l’intérêt du spectacle pour les spectateurs, c’est pas mal. Ça permet aussi à certaines équipes d’avoir un enjeu jusqu’en fin de saison. Mais je pense surtout que c’est une parade pour satisfaire tout le monde et protéger un peu les clubs de L1. En fin de saison, le 5e aura deux matchs de plus à disputer, pendant que le club d’en haut aura tout le temps de préparer le barrage. Au niveau de la fatigue, ce sera déjà compliqué même si les préparateurs physiques seront là pour ça. Mais je pense qu’au niveau nerveux et psychologique, ce sera terrible pour les clubs de Ligue 2.

Quels sont vos tops de cette première moitié de saison ?

Reims bien sûr, on ne peut pas passer à-côté. Ils ont joué longtemps la montée la saison dernière et sont encore mieux partis. Nîmes fait forte impression également depuis trois saisons, et leur remontée initiée après les 8 points de pénalité en 2015-2016. Globalement, les 8 premiers du championnat, jusque Sochaux, sont en top pour moi. Tout est très serré.

A lire aussi >> Les enseignements du Multi Ligue 2 : J19

Et vos flops ?

Je pense tout d’abord à Nancy, Auxerre et Lens. Trois clubs historiques, avec un grand passé et un vrai statut. Ils n’ont rien à faire dans le bas de tableau. Et puis on ne peut pas ne pas mettre Tours. Ils auraient 8 points maximum en cas de victoire à Lens (entretien réalisé le 18 décembre, ndlr). Je me souviens de la saison 2008-2009, où on était derniers à la trêve avec Nîmes, avec 13 points. On s’était finalement maintenus avec 44 points à la fin. Donc je vous laisse imaginer le parcours que devra réaliser Tours pour espérer s’en sortir. Ce serait digne du parcours de Brest ou du Paris FC sur la phase aller, en prenant au moins 34 points.

Et au niveau des joueurs, quelles sont vos révélations ?

J’ai vraiment deux coups de coeur: Umut Bozok et Florian Martin. En tant qu’attaquant, le premier me parle forcément. Meilleur buteur du championnat (14 buts), qui joue à Nîmes… J’ai appris à le connaître et c’est quelqu’un de top. Ensuite, j’ai toujours admiré Florian Martin, depuis l’époque des Chamois Niortais. Je rajouterai également deux gardiens dans mes révélations, ce sont Paul Bernardoni (Clermont) et Edouard Mendy (Reims). Comme quoi, on aime aussi les gardiens de buts, nous les attaquants (rire).

En parlant de Florian Martin, la situation extra-sportive du FC Sochaux a aussi été l’un des faits marquants de la phase aller…

Je trouve que les joueurs sont super forts mentalement. J’ai déjà vécu cette situation. Quand tu sais ce qui se passe dans la gestion du club, avec le flou qui règne un peu sur la suite… Il faudra compter sur eux jusqu’en fin de saison, c’est sûr. Je pensais même qu’ils seraient un peu mieux classés que cela à la trêve. Ils m’avaient vraiment impressionné contre Lens (3-2). Et j’espère de tout coeur que pour la suite, ils trouveront un repreneur adéquat, car l’avenir des propriétaires chinois me semble compromis. On a besoin de ce genre de clubs dans le monde professionnel. Et peut-être que si Peugeot n’avait pas vendu, ils auraient déjà retrouvé la L1 bien avant…

A lire aussi >> Sochaux : budget de 16,5 M€ en 2018-2019, effectif conservé cet hiver et objectif play-offs

En bas de tableau, que pensez-vous de la première saison en Ligue 2 de Quevilly-Rouen Métropole ?

Si pour Tours ça semble difficile de continuer à y croire, QRM peut garder espoir d’un maintien. Ils ne sont qu’à 5 points du barragiste, et sept du premier non-relégable si Lens gagne contre le TFC. Ca peut aller très vite, et rien n’est terminé pour eux. Ils ont la volonté de jouer, mais je pense que les erreurs individuelles leurs coûtent trop cher pour le moment, c’est le gros point à rectifier. C’est sensiblement la même chose pour Bourg. On a vu récemment contre Lorient (2-2) qu’ils avaient la qualité pour faire mieux et viser le maintien.

Propos recueillis par Dorian Waymel

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport