Mathieu Duhamel, le facteur X de QRM

Championnat

Auteur de 4 buts en préparation, Mathieu Duhamel doit porter Quevilly-Rouen cette saison. Et pourtant, l’attaquant sort d’une saison compliquée.

Casquette sur la tête, regard dans le vide, ce samedi soir, Mathieu Duhamel a le masque. Sa nouvelle formation, Quevilly-Rouen Métropole vient pourtant de gagner son premier match de préparation, le dernier d’avant-saison, contre Le Mans FC. Face au pensionnaire de National 2 (ex-CFA), son équipe n’a pas brillé, réalisant de l’aveu de l’ancien buteur caennais « un match moyen ». Et pourtant, Mathieu Duhamel vient d’inscrire ce soir-là ses 3ème et 4ème buts sous ses nouvelles couleurs. « Si je marque, c’est toujours grâce à mes coéquipiers » lâche-t-il.

 « Il donne l’exemple »

Si l’attaquant de 33 ans brille depuis le début de la préparation, il ne faut pas oublier qu’il revient de loin. Sa dernière rencontre en championnat remonte au 27 janvier dernier, et un revers à Troyes (2-1), avec son ancienne équipe du Havre. Une histoire d’amour avec le club normand qui s’est transformée en haine au fil des mois. « Au Havre, c’était un cas un peu particulier parce que, malheureusement, j’ai eu quatre entraîneurs en deux ans », déclarait-il fin juin à Paris-Normandie. Et pourtant, la première moitié de saison laissait présager des bonnes dispositions. Exemple avec les sept buts inscrits lors des 12 premières journées de championnat (il en marquera 8 au total l’an passé).

« C’est un buteur, il a ça dans le sang. Il a inscrit des buts toute sa carrière », nous confirme Emmanuel Da Costa, l’entraîneur de QRM, heureux d’avoir déniché un attaquant de qualité, mais aussi d’expérience. Car Mathieu Duhamel c’est plus de 200 matchs dans les deux premières divisions du football français, pour 81 buts inscrits.

« Il donne l’exemple, poursuit Da Costa. Moi ce qui m’intéresse, c’est l’état d’esprit qu’il a actuellement. Il montre les bonnes attitudes sur le terrain, en ne lâchant rien. Il répète les efforts, avec un gros volume. Alors quand tu mets des ingrédients comme ça, il y a possibilité de ressortir avec des prestations correctes. Aux jeunes joueurs autour de bien s’imprégner de ces attitudes-là. »

« Au top de ma forme dans 2 mois »

Pour une équipe qui vise le maintien, son apport ne peut être que bénéfique. Surtout que l’expérience manque cruellement à Quevilly-Rouen Métropole, qui pointait en CFA il y a encore deux ans. « Ici je me sens bien. Il y a un groupe super, des mecs en or. Je n’avais pas connu ça depuis longtemps. Même personnellement, d’un point de vue psychologique et physique, je ne m’étais pas senti aussi bien depuis Caen, savoure le natif de Mont-Saint-Aignan, dans la banlieue de Rouen. Après, comme je n’ai pas joué depuis 6 mois, je pense être au top de ma forme dans 2 mois. »

Ce sera alors l’heure pour Duhamel et ses coéquipiers de retrouver leur stade Robert-Diochon. Avant ça, le goaloador devra s’exiler au MMArena. Mais il a prouvé, ce samedi, que l’air manceau ne lui déplaisait pas.

http://maligue2.fr/2017/07/18/dossier-quevilly-rouen-metropole-cest-quoi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *