Téléchargez notre application Ligue 2

L’avenir de Nîmes Olympique en suspens, le président Assaf s’exprime !

Actualités

Alors que le Nîmes Olympique a brillé sportivement en terminant à une belle 6e place, la situation est critique en interne. Des tensions existent depuis plusieurs mois entre la structure professionnelle et la section amateur du club au sujet de la rédaction de la convention collective. Le président Rani Assaf, qui finance l’association, souhaiterait gérer les équipes du jeu à 11 mais aussi obtenir  l’exploitation de la marque Nîmes Olympique.

Lors du conseil d’administration effectué hier soir, les deux parties n’ont toujours pas trouvé un terrain d’entente alors que le rendez-vous avec la DNCG approche et que l’association possède le numéro club nécessaire à l’enregistrement de l’équipe fanion dans les compétitions officielles. Dans le pire des cas, le club donc est menacé de rétrogradation. Le refus est catégorique des membres de l’association.

Gérard Di Domenico, le président de cette dernière s’est exprimé à nos confrères du Midi Libreinformés de l’issue de ce CA : “Il nous met le couteau sous la gorge. Il n’y a pas de main tendue. On refuse de perdre toutes les équipes à 11, et de lui laisser l’exploitation de la marque Nîmes Olympique. Je monterai à la DNCG, et je demanderai une conciliation. » 

Rani Assaf a exprimé sa position sur un forum de supporters Nîmes 1937 :

Il faut savoir avant tout que le Centre de la Bastide est propriété de la SASP. L’entretien de ce Centre (pelouses, gardiennage, électricité, sécurité incendie, chauffage, eau…) coûte environ 500k€ par an. Et je ne parle pas des frais de personnels (responsable du centre, femmes de ménage, intendant, etc.). L’association se comportait jusqu’à présent à la Bastide comme si elle était chez elle. Un des objectif de la nouvelle convention est de définir précisément les installations et les horaires de mise à disposition des installations aux profits de l’Asso et dans quelles conditions.

Ensuite, il y a le sujet de la marque Nimes Olympique et tout ce qui va avec. Il faut savoir qu’historiquement l’INPI a refusé systématiquement d’enregistrer tout ce qui contenait le terme ‘Olympique’. C’est uniquement en 2016 que sa position a été assouplie et l’Asso s’est empressée d’enregistrer la marque en décembre dernier. Je suis désolé mais moi je n’investis pas des millions et bcps d’energie à développer une marque en co-gestion.

Il faut que les choses soient claires: si je me suis investi dans les pires moments dans le club, c’était pas pour revendre, c’était pas pour faire une plue-value (est-ce possible?), c’est parce que ça me passionne. Mais je suis désolé, je ne m’investis pas dans quelque chose où je n’ai pas toute les cartes en main pour mener à bien le projet que je veux mettre en place. Si pour que le NO fasse du sur place comme c’est le cas depuis 30 ans, alors c’est que les gens à Nîmes n’ont rien compris et que cette ville ne mérite pas la place à laquelle elle prétend au milieu de l’élite.

Juste pour vous donner un aperçu du projet qu’on voulait mettre en place:

– renforcement de l’équipe PRO tout en gardant nos meilleurs éléments (ce qui suppose de gros efforts financiers de ma part pour boucler le budget)
– lancer la construction en 2017 d’un nouveau batiment pour les PRO à la Bastide car le batiment actuel n’est pas adapté aux besoins et transformation du bâtiment actuel en batiments adminstratifs pour déménager le siège social et accueillir la totalité des salariés sur le même site (2M€ d’investissements)
– lancer la construction en 2017 d’un nouveau bâtiment sur pilotis pour accueillir les équipes féminines (on parle de 5 vestiaires + salle médicale + vestiaires arbitres, etc…) (environ 1,5M€ d’investissements)
– investir encore plus sur la formation (augmentation du nombre de stagiaires et d’aspirants). Le passage en Catégorie 1 allait dans ce sens.
– entamer des discussions avec la mairie pour voir dans quelles conditions le NO peut soit acquérir le stade pour le rénover ou alors lancer le projet de construction d’un nouveau stade car de toute façon il faut être conscient que sous 4 ou 5 ans maxi on ne pourra plus jouer dans l’enceinte actuelle dans cet état.

Demain mercredi à 16h00, le club est convoqué pour l’examen annuel de ses comptes devant la DNCG. Personne ne doit se faire la moindre illusion: en l’absence d’une convention signée, je n’irai pas défendre l’indéfendable et la commission prononcera l’exclusion du NO de toutes les compétitionsC’est écrit dans le courrier de convocation qu’ils ont adressé au président de l’Asso. On a déjà demandé un report de l’audience, comme nous l’autorise les textes, on ne peut pas avoir d’autres.

http://maligue2.wpsite.fr/2017/05/29/info-ml2-deux-joueurs-de-nimes-courtises-metz/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications