Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Championnat - 11 mai 2017 Dorian Waymel 0 commentaire

L’oeil de… Xavier Hamel : « L’angoisse de l’entraineur(e) au moment du 3e but »

Pour notre chronique hebdomadaire, le journaliste et commentateur de la Ligue 2 sur BeIN Sports, Xavier Hamel, vous emmène dans la salle de presse du Clermont Foot après la défaite à domicile contre Bourg (2-3). On y retrouve Corinne Diacre pour le débrief à chaud de la contre-performance de ses joueurs.

L’angoisse de l’entraineur(e) au moment du troisième but

« C’est l’ordinaire de la conférence de presse d’après-match. L’entraîneur victorieux arrive généralement le premier. Il est satisfait du comportement de son équipe, le bloc a bien défendu, s’est bien projeté vers l’avant, il a été réaliste au moment de ses temps forts. Le coach battu, lui, regrette que sa formation n’ait pas su convertir toutes ses occasions, dans un match qui s’est joué sur des détails. Vous connaissez le vocabulaire, vous l’entendez ou le lisez tous les week-ends. Et puis, quelquefois, le ton de l’entraineur se transforme, la salle de presse devient confessionnal.

Xavier Hamel (Crédit : Panoramic)

Il est 22h05 en ce vendredi soir, un soir de défaite pour Clermont, à domicile face à Bourg en Bresse (2-3). Il est 22h05 quand Corinne Diacre entre dans la salle de presse du stade Gabriel-Montpied. Elle marche mécaniquement vers l’estrade, le regard dans le vide. Quelques secondes de silence en attendant la première question d’un confrère. Question courte et simple : « Que faut-il retenir de cette rencontre ? » La réponse se fait attendre quelques instants, le temps que l’entraineure clermontoise trouve ses mots. Et puis elle tombe : « Beaucoup d’erreurs, beaucoup d’erreurs… beaucoup d’erreurs ».

« Corinne Diacre a tenté d’expliquer l’inexplicable »

Une même expression répétée trois fois, pour souligner une fin de match incroyable de la part de son équipe. Clermont mené 2-0 était parvenu à égaliser à la 90è, avant d’encaisser un troisième but dans le temps additionnel. Une même réponse répétée trois fois pour empêcher la colère de prendre le dessus, pour éviter d’utiliser d’autres mots plus durs envers ses joueurs. Avec cette défaite Clermont reste menacé par la relégation en National et le match suivant sera crucial. La coach se demande alors quelle attitude adopter lors des prochains entrainements, plus dirigiste et martiale, ou bien plus douce et empathique.

Lors de cette conférence de presse presque poignante, Corinne Diacre a tenté d’expliquer l’inexplicable. On mesure mieux, alors, la solitude et l’angoisse qui entourent l’entraineur(e) lors d’une défaite aussi cruelle. Les paroles, finalement, n’ont pas tant d’importance que la manière dont elles sont prononcées. »

Par Xavier HAMEL, pour MaLigue2.fr

A lire aussi >>

L’oeil de… John Ferreira : « Mourinho aurait apprécié »

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport