Téléchargez notre application Ligue 2

Le derby du Nord, malheur au vaincu

Actualités

Deux équipes en difficultés depuis le début de l’année 2017 s’affrontent ce samedi après-midi sur la pelouse de Bollaert. Pour le compte de la 27e journée (15h), Lens reçoit son voisin Valenciennes pour un derby du Nord qui s’annonce tendu.

Avant de vibrer dimanche soir pour le classique du championnat, Marseille-PSG, la Ligue 2 propose un derby du Nord en avant-goût. Si le vrai derby reste Lens-Lille, ce Lens-Valenciennes est devenu une véritable rivalité depuis quelques saisons. Quelle en est la raison ? Une banderole déployée par les supporters valenciennois en 2013 indiquant “Non à Lens au stade du Hainaut”. Un message qui a été pris comme une trahison par les fans sang et or alors que les relations étaient plus que bonnes avec le camp en face. Une banderole qui a été écoutée par les dirigeants du VAFC puisqu’ils ont refusé que Lens joue au stade du Hainaut lors de leur montée en Ligue 1 lors de la saison 2013/2014. Mais au-delà de ces vieilles querelles, c’est sur le plan sportif aujourd’hui que ce derby du Nord relève un caractère crucial, déterminant, important. Respectivement 16e et 18e depuis le début de l’année 2017, ces deux formations ont un cruel et nécessaire besoin de points. Avec une seule victoire sur ses cinq derniers matches, le Racing connaît une période de doute. Et ajouter à cela, le mécontentement croissant des supporters qui se fait sentir. Des fans artésiens qui ont même interpellé les joueurs lundi soir après la défaite à Orléans (2-1).

Beaucoup de blessés à Valenciennes

Chez nos confrères de la Voix du Nord, cette semaine, le président lensois a souhaité calmer le jeu. “Il faut que tout le monde se calme“. La tension et la pression sont clairement présentes dans le camp lensois. De plus, avec les défaites de Strasbourg et Amiens, le Racing a de nouveau une belle opportunité pour prendre la deuxième place. Si à Lens, tout n’est pas au beau fixe, à Valenciennes tout n’est pas rose non plus. Une seule victoire pour six défaites en 2017, ce qui a fait descendre VA à la 15e place, à trois points d’Auxerre, 18e et barragiste. Avec les bonnes dynamiques d’Orléans, du Red Star et même d’Auxerre avant sa défaite au Havre (1-0) ce vendredi, Valenciennes ne doit plus tergiverser. Mais une nouvelle fois, Faruk Hadzibedgic devra faire sans de nombreux éléments blessés, comme Butin, Diarra ou encore Da Costa. VA se rend donc à Bollaert diminué mais avec l’envie de prendre sur le match aller ou le scénario avait été cruel pour les Valenciennois qui ont encaissé le deuxième but de Bourigeaud en toute fin de match (2-1). Un supplément d’âme nécessaire pour le VAFC, mais sera-t-il suffisant pour renverser le Racing qui n’a perdu que deux fois dans son temple ?

A lire aussi >>

http://maligue2.wpsite.fr/2017/02/24/le-tres-beau-geste-du-red-star-pour-les-fans-du-rc-lens/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications