Téléchargez notre application

Red Star-Reims : cette fois, il faut s’affirmer !

Actualités

La 22ème journée de Ligue 2 s’achève ce soir au stade Jean Bouin où le Red Star FC accueille le Stade de Reims (20h45). Une rencontre qui pourrait permettre aux visiteurs de reprendre place sur le podium, et aux audoniens de s’éloigner de la zone de relégation.

Pourquoi suivre cette rencontre

Le Red Star respire, grâce à sa victoire contre le leader de Ligue 2 la semaine dernière, Brest. Déjà un lundi soir. Le Stade de Reims qui se présente doit faire moins peur qu’un déplacement à Le Blé, avec certains chiffres qui font tâche pour un candidat à la montée : 17ème équipe à l’extérieur, 15ème attaque de Ligue 2. Aux Audoniens de confirmer leur redressement, ce qui sera peut-être moins aisé dans une configuration où, à domicile, il faudra envoyer plus de jeu que les contres en terres brestoises.

Pour sa part, Reims piétine depuis la mi-novembre, avec 8 points pris sur 21 possibles. Sans parler de l’éliminitation en Coupe de France chez les amateurs de Sarreguemines (CFA2). Ajouté à cela l’inefficacité offensive et les problèmes comportementaux au sein de l’effectif (Conte, Turan), la situation s’est tendue en ce début d’année. Il n’empêche, les Rémois peuvent profiter de la lenteur de leurs adversaires au podium pour griller tout le monde ce soir, et se retrouver seconds.

Ce qu’il faut savoir

Le groupe audonien retrouve ce soir Pierrick Cros dans les buts, Abdoulaye Sané (retour de suspension) et Lloyd Palun de retour de la CAN. En revanche, Anatole Ngamukol sera suspendu, mais Julien Toudic, buteur dès sa première entrée en jeu, sera présent en attaque. De son côté, Michel Der Zakarian est privé d’Ibrahima Baldé et Frédéric Bulot. Antoine Devaux et Odaïr Fortes ne sont eux pas retenus, blessés de longue date.

La stat’

A condition de voir des buts ce soir, l’équipe qui encaissera en premier devrait voir son match très mal engagé. A quatre reprises, le Red Star a concédé l’ouverture du score à domicile, pour 4 défaites. Même chose pour Reims, qui s’en sort un tout petit peu mieux avec 1 nul, et 3 défaites…

http://maligue2.wpsite.fr/2017/01/26/jean-pierre-caillot-ce-qua-fait-atila-turan-cest-un-abandon-de-poste/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications