Téléchargez notre application Ligue 2

Alain Casanova : “Notre salut passe par le jeu”

Actualités

La défaite face à Sochaux digérée (0-1, 11e journée de Ligue 2), Alain Casanova a souligné la belle prestation rendue par ses joueurs, malgré un manque d’engagements dans la zone de vérité adverse. Pour le coach du RC Lens, les victoires viendront en produisant ce même type de performance.

Malgré la défaite, même on ne peut pas se contenter de cela, l’équipe a cherché a mettre en place son jeu. A partir de là, elle s’est créée des situations. Nous avons essayé d’ouvrir le score. Malgré certaines situations, un tir sur le poteau, quelques arrêts du gardien, on est mené à la pause sur une action anodine, sur un coup du sort. Il a manqué un peu de justesse, mais surtout beaucoup d’engagement dans la zone de finition pour marquer.

Il n’y a aucune évolution dans mon coaching, entre Toulouse et ici. J’ai toujours eu cette volonté de faire jouer mes équipes. Mon groupe adhère totalement dans la philosophie de jeu. Cela a été les constats fait lors de l’Euro, de la Ligue des Champions ou l’Europa League. On s’aperçoit que l’équipe qui domine, qui a la possession, n’est pas celle qui gagne parfois. Je suis frustré pour l’équipe. On va continuer d’enfoncer plus le clou. Notre salut passe par le jeu. On a su redresser une situation compliquée grâce au jeu. On va continuer. L’équipe se retrouve dans ses principes.

Source : Canal+Sport

http://maligue2.wpsite.fr/2016/10/17/sochaux-rc-lens-1-0-les-notes/

http://maligue2.wpsite.fr/2016/10/17/nicolas-doucez-on-prefere-jouer-comme-ca-que-comme-sochaux/

Vos commentaires :

  1. Ben oui, avoir la possesion du ballon c’est se faire de passes entre partenaires. Si ça ne crée pas de siuations, c’est parfaitement stérile.
    Le but du jeu c’est de faire en sorte de mettre la balle au fond des filets (et au fond des bons ! ), or hier à part un tir de Fortuné (42ème) repoussé par le gardien …
    Au fait, si Autret est moins performant, christain Lopez jouait hier ?

    Quand à la “philosophie de jeu”, n’en parlons pas ! Lors de la première journée on présente sur le papier un “3/5/2” qui en fait est un 5/3/2 vec 5 purs défenseurs et deux attaquants (Zoubir et Autret) et après moults chamboulements intermédiaires, on en arrive dix journées plus tard à un “4/4/2”, en réalité un 4/2/4 avec 4 purs attaquants qui se marchent dessus, sans organisation dans les 30m adverses.
    Comment voulez-vous dans ces conditions travailler un sytème de jeu stable et trouver des automatismes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications