Entretien ML2 – Anthony Lippini : “Défendre mes couleurs et advienne que pourra”

AC Ajaccio

Capitaine de l’AC Ajaccio, Anthony Lippini vit un début de saison satisfaisant avec le club corse. Après un nul à Tours (1ère journée de Ligue 2), les Ajacciens ont gagné face à Troyes (2-1, 2e journée). Un succès qui doit effacer le lourde défaite à Lens ce mardi en Coupe de la Ligue (0-3). Car se profile un déplacement assez périlleux à Orléans ce vendredi. Interview avec le défenseur acéiste.

Cette défaite, est-ce un coup d’arrêt ?

Ce n’est pas un arrêt. L’équipe a beaucoup tournée, ce n’était pas notre équipe type. Après, ça fait toujours chier de prendre 3-0 comme cela. D’autant qu’en première période, il y avait matière à mieux faire en mettant nos occasions. Il faut se remettre dedans pour aller à Orléans avec l’envie de confirmer notre bon début de saison.

La première période, c’est un peu la continuité de votre victoire contre Troyes ?

Oui, tout à fait. On s’est créés des occasions franches. Mais ce n’est pas au fond. Puis par la suite, la fatigue a sûrement pris le dessus. Nous prenons des buts sur corner et un autre sur la fin.

Oublie-t-on directement cette claque afin de rester sur le succès face à l’Estac ?

On n’a pas d’autre choix que de passer à autre chose. Il faut se remettre dedans car, le championnat, ce sont des points en jeu. L’objectif reste le championnat et de prendre un maximum de points. La coupe, sur un plan personnel, j’aurais aimé réalisé un petit parcours. C’est dommage. Mais jouer sur un terrain comme ça, devant un tel public… C’est toujours beau.

Lippini_AjaccioPasser d’un relégué de Ligue 1 à un promu venant de National. Comment aborde-t-on ce match ?

C’est plus difficile de jouer contre Orléans que contre des équipes comme Troyes. Troyes, cela produit du jeu. Ce sont des vrais matchs de football. Sans taper du tout sur Orléans, attention. Mais la Ligue 2 est un championnat compliqué. C’est toujours des duels, c’est physique. Alors que Troyes joue au ballon, une équipe qui a eu l’habitude de jouer en Ligue 1. On va aller affronter un combat à Orléans.

Ce début de saison, 4 points sur 6, des nouveaux objectifs se dégagent ou c’est trop tôt ?

Non, nous voulons prendre match après match. On prend les points pour se maintenir. C’est un objectif primordial. Se maintenir le plus rapidement possible car l’an passé, on a galéré.

Que vous apporte Moussa Maazou ?

De la vitesse, de la profondeur. C’est un point d’appui et nous nous appuyons dessus. L’an passé, nous n’avions pas de joueur de ce style. Cela nous fait du bien pour aller plus haut. Pour nous, les défenseurs, ça nous soulage pour pousser le bloc.

Vous, sur un plan personnel, comment vous sentez-vous ?

Ca va plutôt bien. Je fais mes matchs, tranquille. Je ne me prends pas la tête. Je suis en fin de contrat, je ne me suis jamais pris la tête. L’objectif est de défendre mes couleurs et puis advienne que pourra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications